En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les Français préfèrent Internet aux grandes surfaces


le 10 octobre 2012 à 14h47 , mis à jour le 10 octobre 2012 à 14h54.
Temps de lecture
3min
alimentaire caddie supermarché rayons alimentation intermarché hypermarché

Crédits : La Première secrétaire du PS

A lire aussi
ConsommationAvec des prix souvent cassés, Internet se classe en deuxième position des lieux d'achats préférés des Français, juste derrière les magasins de loisirs culturels selon une étude parue ce mercredi.

Internet est en passe de devenir le lieu préféré des Français pour faire leurs achats, tandis que près de 70% des consommateurs affichent leur désamour grandissant pour les grandes surfaces, trop chronophages à leur goût, indique mercredi une étude Ifop/Wincor Nixdorf.

Selon cette étude, 74% des personnes interrogées déclarent faire des achats sur internet chaque semaine. Parmi eux 71% considèrent qu'il s'agit d'un plaisir. L'internet se classe ainsi en deuxième position des lieux d'achats préférés des Français, juste derrière les magasins de loisirs culturels qui recueillent 74% d'appréciation. "Aujourd'hui, le web s'est clairement imposé comme un outil incontournable de la consommation des Français", notamment, pour 91% des personnes interrogées, comme lieu d'information sur les produits et les prix, commente Laurent Houitte, directeur marketing de Wincor Nixdorf France.
 
Les consommateurs n'aiment pas passer à la caisse
 
En revanche, les grandes surfaces, qui demeurent le lieu d'achat le plus fréquenté apparaissent de plus en plus décriées. 98% des sondés déclarent y faire leurs courses au moins une fois par semaine. Pour 69% des personnes interrogées, faire leurs achats dans ce type d'enseignes apparait comme une "corvée". En cause selon eux, le temps trop important qu'ils doivent y consacrer : entre une et trois heures pour 50% des sondés. Neuf consommateurs sur dix se plaignent ainsi des temps d'attente trop longs en caisse, 67% réclamant davantage de caisses rapides en libre-service ou de scannettes pour faire ses achats soi-même et régler sans avoir à passer en caisse.

Autre récrimination des consommateurs qui concerne cette fois l'ensemble des magasins: le manque de disponibilité de certains produits (cause d'abandon d'achat dans 70% des cas) et les prix, qui en période de crise, peuvent également les dissuader (51%). Les Français restent par ailleurs fortement attachés à la présence de vendeurs dans leurs magasins, 80% d'entre eux déclarant les consulter régulièrement pour un conseil d'achat, et en étant satisfaits à 76%. Selon 86% des personnes interrogées, les vendeurs constituent ainsi un bon complément aux informations techniques et tarifaires fournies par le web.


L'étude a été réalisée du 27 au 29 août, auprès d'un échantillon représentatif de 1.005 personnes, interrogées via des questionnaires en ligne.

Commenter cet article

  • 84vaucluse : Si je ne me trompe pas vous avez un hyper à la Courtine ou bien encore la zone St Tronquet au Pontet.

    Le 11/10/2012 à 11h51
  • kakou-84 : Perso jai hate d avoir un hyper alimentaire en ligne qui sert ma ville ( avignon ) c est une horreur d aller en magasin ,faire la quete parfois voir que leproduit en " pub " n est pas la ... tomber sur des caisses ou ca avance pas etc ... En plus me deplacant qu en bus c est pas tjr la joie ... il me fallait des rouleaux de scotch javais le choix 2 * 25 mn en bus ou les commander sur un grand site de vente ( am...) et me faire livrée gratuitement le lendemain par chronopost ou tnt. Pour le surgelé c est pareil ( 5 ? de livraison ) et pic... me livre chez moi dans un creneau horaire de 2 h c est mieux que se promener avec des sac a surgele lourd dans la rue , le bus ,etc ... avec toujours le risque d arriver dans un magasin qui n'a plus le produit que je veux .

    Le 10/10/2012 à 18h30
  • basilex : Encore faudrait il que les vendeurs présents soient qualifiés pour donner des conseils avisés. Ce n'est pas le cas la plupart du temps. Par ailleurs il y a de plus en plus de commerçants "franchisés" qui ne connaissent rien aux produits et ou services qu'ils proposent. Ils sont un jour vendeurs de chaussures, la semaine suivante tenanciers de pressing, vendeurs de bijouterie bon marché, fournisseurs de téléphones mobiles, etc... Les vrais commerçants professionnels dans leur domaine sont de plus en plus rares.

    Le 10/10/2012 à 17h44
  • fm38 : Etant à la recherche d'un local pour une nouvelle activité, je peux vous confirmer ceci : les commerçants voient le prix des pas de portes diminués de façon inquiétante car effectivement les consommateurs se déplacent de moins en moins en magasin. Je connais également des gens qui sont propriétaires de mûrs commerciaux et qui commencent à avoir du mal à louer.

    Le 10/10/2012 à 16h41
  • bill_boquet : Les marchands de produits culturels peuvent se faire du souci. Dans quelque temps, seuls le pain, le fromage, les yaourts, la viande et les légumes se vendront en supermarché.

    Le 10/10/2012 à 15h13
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience