En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Alstom signe pour le premier TGV d'Argentine


le 15 janvier 2008 à 11h31
Temps de lecture
3min
Alstom (DR)

Crédits : INTERNE

À lire aussi
EntreprisesLa liaison à grande vitesse reliera Buenos Aires, la capitale, à Cordoba, en moins de trois heures, contre 14 heures actuellement.

Le TGV fera bientôt son apparition dans le paysage argentin. La signature officielle du contrat pour la réalisation d'une liaison à grande vitesse entre Buenos Aires et Cordoba, qui doit être réalisée par la firme française Alstom, aura lieu mercredi dans la capitale argentine. La signature de ce projet de train à grande vitesse qui couvrira une distance d'environ 700 km, aura lieu en présence de la présidente argentine Cristina Kirchner et du secrétaire d'Etat français aux Transports Dominique Bussereau.
  
Le consortium Veloxia, dont Alstom est le principal partenaire avec des firmes argentines et espagnole, était seul en lice pour l'adjudication de ce contrat estimé à quelque 1,5 millard de dollars. Le financement de ce projet de grande vitesse, le premier en Amérique latine, sera assuré avec le concours de la banque française Société Générale, dont la plus grande partie pris en charge par le consortium lui-même, conformément aux voeux du gouvernement argentin.
  
Deux autres projets dans les cartons
 
Cette liaison entre la capitale argentine et deux des principales villes argentines permettra de relier Cordoba à Buenos Aires en moins de trois heures, contre 14 heures actuellement. Alstom a prévu d'y faire circuler quelque huit trains à double étage par jour. Le gouvernement argentin a été particulièrement sensible à l'implication de l'industrie locale dans le projet défendu par Alstom, qui prévoit une intégration de 65% pour l'ensemble de l'investissement (génie civil et infrastructure, matériel roulant, maintenance, fourniture d'énergie pour les opérations et coûts financiers).
  
L'Argentine, qui a décidé de relancer un réseau ferroviaire en pleine décrépitude, a deux autres projets de liaison à grande vitesse dans ses cartons, qui ont déjà fait l'objet d'appels d'offre: un premier entre Buenos Aires et Mar Del Plata, la grande cité balnéaire située à 400 km de la capitale, et un second entre Buenos Aires et la ville de Mendoza, capitale du vin argentin située au pied de la Cordillère des Andes, à quelque 1.000 km de la capitale argentine. 
 
(D'après agence)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience