En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Air France met en cause ses pilotes

Diane Heurtaut, journaliste chef de desk à MYTF1News par
le 23 octobre 2009 à 22h42
Temps de lecture
3min
airbus a330 air france

Airbus A330 d'Air France (Image d'archives). / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
EntreprisesLa compagnie aérienne reproche à ses pilotes, dans une lettre interne publiée par La Tribune, de ne pas toujours respecter les procédures de vol, au risque de provoquer des incidents majeurs.

 
>
Air France critique ses pilotes

Le courrier, daté du 20 octobre et signé Pierre-Marie Gautron et Etienne Lichtenberger, respectivement directeur des opérations aériennes et directeur de la sécurité, est intitulé : "Assez de polémiques et de faux débats sur la sécurité des vols". Il a été adressé à tous les pilotes d'Air France. Et en clair, ils doivent comprendre que des incidents en vols leurs sont imputables. Air France reproche à ses pilotes de ne pas toujours respecter les procédures de vol au risque de provoquer des incidents majeurs, selon une lettre interne publiée par La Tribune (de samedi). Une porte-parole d'Air France a reconnu l'existence de la lettre, sans faire d'autre commentaire.
 
Le courrier cite des incidents majeurs imputables au non-respect des procédures par des pilotes, précise le quotidien. Un décollage maintenu malgré une alarme "Config" (synonyme d'"interdit") et une remise de gaz non conforme sont cités parmi les "déviations (qui) ont généré du risque", selon la lettre. "La simple application des procédures aurait permis d'éviter ces évènements. Il n'y a pas de procédure à corriger, ni de nouvelle procédure à créer", expliquent les auteurs de la lettre citée par le quotidien. Les spéculations sur les causes de l'accident du vol AF 447, qui a fait 228 morts le 1er juin entre Rio et Paris, "jettent le trouble dans l'esprit de certains pilotes en les faisant douter de la justesse de notre doctrine, de nos procédures et de celles du constructeur", poursuit la lettre.
 
Selon La Tribune, beaucoup de syndicats déplorent l'absence de remise en cause de la direction sur les procédures alors qu'une expertise externe sur la sécurité d'Air France a été acceptée. Les causes de l'accident de l'Airbus A330 n'ont pas été élucidées et les familles des victimes, comme certains syndicats de pilotes, dénoncent une certaine opacité de l'enquête administrative.

Commenter cet article

  • RHAMSES : J ai confiance en nos travailleurs FRANCAIS ils sont serieux et bossent durs la seule aprhensiuon c est quant la prochaine greve poiur rien cela fait un moment que vous n etes pas en greve et vous arrivez a survivre bieza==bizarre

    Le 25/10/2009 à 08h22
  • Chris : Je pars aux Antilles en janvier prochain. Je voulais réserver chez AF, comme d'habitude. Finalement, je vais peut être partir en bateau !!! :)))

    Le 24/10/2009 à 20h48
  • Patou999 : Pensez-vous que s'il fallait respecter à la lettre toutes les mesures de sécurité, de conseil ,... données par un tas d'experts et de conseillers, nous pourrions entreprendre la moindre activité sans angoisse. Ne soyez pas naïfs, nous réagissons toujours après un accident pour dire voilà ce qu'il aurait fallu faire pour cet accident. Mais si nous avions appliqué systématiquement ces recommandations, êtes vous certain que leur apllication stricte dans toutes les circonstances n'auraient pas provoqué d'autres accidents qui finalement n'ont pas eu lieu. Et maintenant, je vais entendre les motards. En France, il y a plus de motards morts que de tués dans l'aviation civile mondiale. Comment peut-on encore laisser une moto circuler. Les risques sont énormes quelle que soit l'expérience du motard. Une chute est toujours possible et là il n' y a pas de carrosserie. Dans l'Oise, dans mon hebdo départemental, je relève en moyenne un mort chaque quinzaine ce qui conduit au moins à 1000 morts par an, France entière. Si les tués routiers baissent, ceux des motards ne baissent pas et cela n'est pas étonnant. Comment voulez-vous qu'ils puissent circuler en toute sécurité dans la jungle routière et ils sont de plus en plus nombreux à circuler. Alors si l'on veut améliorer la sécurité, interdisons la fabrication des motos. Ce ne sont pas les motards qui sont dangereux, mais c'est l'engin qu'ils utilisent qui est dangereux. Alors quel est le premier politique qui aura le courage de le faire. Utopie, alors continuons et arrêtons de nous émouvoir au moindre accident puisque nous savons qu'ils continueront à arriver. Quand nos sociétés auront évolué, nos descendants nous considéreront comme une société barbare.

    Le 24/10/2009 à 19h35
  • Eric : Je suis d'accord avec toi Pierre de Senlis, moi aussi je reste fidèle à Air France. J'ai confiance, et voilà.

    Le 24/10/2009 à 17h38
  • Jimmy : Réponse à Guèpe. Tout d'abord à aucun moment j'ai pensé me plaindre d'une situation, et nos métiers sont bien similaires sur la responsabilité, et effectivement les salaires à AIR FRANCE, sont bons, mais rien par rapport à certaines professions dans la finance :) Mais je voulais simplement vous dire que les coûts d'une compagnie sont énormes (Fuel, Achats, Maintenance) et les prix de plus en plus bas ! alors comment faire ??? Et bien tout comme vous ! la pression existe sur nous aussi et des procédures de réductions de coûts existent, (sans mettre en péril la sécurité bien sûr, mais en chargeant la fonction de contrôle, de procédure, on oublie l'essentiel, voler d'un point A et B). Je ne connais pas votre métier, que je respecte énormément car les nuits sont parfois longues et difficiles mais s'il vous plaît éviter de stigmatiser une profession en prenant seulement le cas air France (certes sujet de ce jour). merci tout de même et bon courage pour la suite.

    Le 24/10/2009 à 17h19
      Nous suivre :
      "Air umbrella", le parapluie invisible

      "Air umbrella", le parapluie invisible

      logAudience