En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Carrefour : les 3 sites les plus touchés par les suppressions de postes


le 12 octobre 2012 à 14h23 , mis à jour le 12 octobre 2012 à 14h35.
Temps de lecture
3min
Carrefour enseigne grande distribution magasin hypermarché grandes surfaces

Image d'archives / Crédits : DR

A lire aussi
EntreprisesLe groupe de distribution, premier employeur privé de France, a détaillé vendredi son projet annoncé l'été dernier. Les syndicats, en livrant la liste des sites les plus touchés, ont dénoncé "un plan social" qui "cible des postes précis", avec des "salariés volontaires d'office" pour quitter l'entreprise.

Fin août, Carrefour avait affiché sa volonté de supprimer entre 500 et 600 emplois sur les quelque 7000 postes administratifs des nombreux sièges du groupe, via un plan de départs volontaires. Ce vendredi, le premier employeur privé de France (il y emploie 115.000 personnes au total) a livré, devant les organisations syndicales, le détail de son plan de sauvegarde de l'emploi.

"Ils nous ont annoncé un plan de 533 suppressions de postes, dont la grande majorité, c'est-à-dire 450, sont des postes de cadres", a raconté Bruno Moutry (CFDT) à l'issue d'un comité de groupe extraordinaire. L'information a été confirmée par Claudette Montoya, déléguée centrale CGT, qui a précisé qu'en ce qui concerne le siège des hypermarchés Carrefour, situé à Evry-Courcouronnes (Essonne), "287 postes seraient supprimés". Les autres sites touchés sont principalement ceux de Boulogne-Billancourt (Haut-de-Seine) et de Massy-Palaiseau (Essonne).

"Un plan social a minima"

Bruno Moutry dénonce "un plan social" qui "cible des postes précis, réduisant l'impact du volontariat et stigmatisant les salariés qui occupent ces emplois". La CFDT a "déjà connaissance de salariés volontaires d'office, dont la seule alternative proposée est de quitter l'entreprise", assure-t-il.

Le syndicat s'oppose, dans un communiqué, "à ce nouveau plan social et demande l'ouverture de négociations sérieuses sur l'emploi". De son côté, la CGT dénonce "un plan social a minima". Contactée, la direction du groupe a rappelé "qu'il s'agit d'un plan de départs volontaires" et que "la procédure d'information consultation qui vient de débuter, suit son cours".

Commenter cet article

  • kid_cisco : @claudecouldouce -> c'est bien de Sarkozy que tu parles? tu est au courant que nous l'avons vu à l'?uvre pendant 5 ans. C'est ça qu'il vend si cher?

    Le 29/10/2012 à 09h32
  • kid_cisco : Il faut lâcher l'Europe et l'Euro, cela allait bien mieux avant pour nous.

    Le 14/10/2012 à 11h47
  • caloma1 : Allez voir chez Auchan en région lyonnaise ce qui se passe en ce moment les licenciements abusifs de ceux qui ont trop d'années de maison qui finissent au prudhommes et qui heureusement pour ces employés qui ont 15 et 19 ans de maison gagnent mais prennent un grand coup sur la figure

    Le 14/10/2012 à 01h51
  • deleiya : Vive les heures sups défiscalisées et les hausses d'impôts! c'est sur ça va favoriser l'emploi on voit ça avec tous les plans en cours! à quand le réveil des récalcitrants?

    Le 13/10/2012 à 15h10
  • claudecouldouce : Ce fric ne vient surement pas de votre travail mais du sien. Mais vous êtes quand même à égalité. Rien, absolument rien ne vous empêche à compétence égale de facturer votre travail au même prix. Mais vous vous trompez sur un détail. Il ne facture pas 50 minutes de conférence mais les 50 ans de travail et d'intelligence qui font que ces 50 minutes apportent à ceux qui vont l'écouter plus que celà ne va leur coûter. C'est comme le coureur de 100 mètres qui met moins de 10 seconde pour vous donner ce que vous attendez de lui mais qui s'entraine des heures et des heures pour mériter l'intérêt que vous lui portez.

    Le 13/10/2012 à 14h51
      Nous suivre :
      Star Wars VII "The Force Awakens" pourrait ressembler à ça

      Star Wars VII "The Force Awakens" pourrait ressembler à ça

      logAudience