ARCHIVES

Barclays : démissions en série après le scandale du Libor


le 03 juillet 2012 à 18h07 , mis à jour le 03 juillet 2012 à 18h12.
Temps de lecture
3min
La banque britannique Barclays

La banque Barclays / Crédits : Giancarlo Gorassini/ABACAPRESS.COM

À lire aussi
EntreprisesLe directeur général de Barclays Bob Diamond a démissionné mardi avec effet immédiat, à la suite d'un scandale relatif à des manipulations de taux dont les ramifications s'étendent à plusieurs autres établissements de par le monde.

Après le président de Barclays, le directeur général. Bob Diamond a démissionné mardi avec effet immédiat, à la suite d'un scandale relatif à des manipulations de taux dont les ramifications s'étendent à plusieurs autres établissements de par le monde. La troisième banque britannique précise que le président Marcus Agius, démissionnaire depuis lundi, sera chargé de lui trouver un successeur, ainsi que le sien propre. Jerry del Missier, directeur général adjoint depuis peu, a démissionné quelques heures après Diamond.

Barclays devra verser 453 millions de dollars de dédommagements aux autorités britanniques et américaines pour mettre un terme aux poursuites engagées contre la banque pour manipulation du Libor, un taux interbancaire de référence.

"La pression extérieure qui s'exerce sur Barclays atteint un degré tel que le nom risque d'en pâtir; il est hors de question que je laisse faire", explique Bob Diamond dans un communiqué. Ce dernier avait adressé lundi au personnel une longue lettre qui attestait de sa détermination à rester en place mais il a décidé finalement de partir ce même lundi après que le Premier ministre David Cameron et le ministre des Finances George Osborne ont annoncé l'ouverture d'une enquête parlementaire sur le scandale du Libor, a dit une personne proche du dossier.

"Prendre des risques... pour créer de l'emploi"

Bob Diamond s'était déjà exprimé devant une commission parlementaire l'an passé mais pour dire que le temps de la contrition était passé. "Les banques sont passées par une période de remords et de mea culpa mais il faut en finir. Nos banques doivent à nouveau avoir l'envie de prendre des risques... pour que nous puissions créer de l'emploi", avait-il dit.

George Osborne a déclaré lundi que la commission d'enquête parlementaire devrait rendre ses conclusions d'ici la fin de l'année pour permettre au gouvernement de modifier le droit existant. Bob Diamond doit y témoigner mercredi, et Marcus Agius jeudi.

Il a salué ce mardi la démission de Bob Diamond, espérant qu'elle constitue un premier pas vers une nouvelle culture de responsabilité dans le secteur bancaire. "Je pense que c'est la bonne décision pour Barclays et pour le pays parce qu'il est nécessaire que Barclays se focalise sur le crédit à notre économie et n'en soit pas détournée par cette dispute sur qui doit être aux commandes", a-t-il dit à la BBC.

Commenter cet article

  • chav1949 : Peut on faire confiance aux anglais malgré l'invitation de DAVID CAMERON à l'encontre de nos riches industriels

    Le 04/07/2012 à 00h08
      Nous suivre :

      Pharrell Williams fond en larmes sur le plateau d'Oprah Winfrey

      logAudience