En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Flammarion racheté par Gallimard : c'est dans les clous


le 27 juin 2012 à 07h50 , mis à jour le 27 juin 2012 à 16h13.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Entreprises RCS Mediagroup a accepté mardi une offre de 251 millions d'euros de Gallimard, l'un des principaux groupes d'édition générale français, pour l'acquisition de sa filiale française Flammarion, a annoncé le groupe italien de presse et d'édition dans un communiqué.

RCS Mediagroup a accepté mardi une offre de Gallimard, l'un des principaux groupes d'édition générale français, pour l'acquisition de sa filiale française Flammarion, a annoncé le groupe italien de presse et d'édition dans un communiqué. Dans un courriel à l'AFP, Antoine Gallimard a confirmé en soirée la transaction, tout en précisant que le prix mentionné par le vendeur prenait en compte la dette supportée par Flammarion. "Ce n'est pas le prix d'acquisition", a fait valoir le PDG de la maison d'édition indépendante. L'offre a été présentée par Madrigall, la holding familiale qui contrôle Gallimard, et elle porte sur l'acquisition de 100% de RCS Livres, maison-mère de Flammarion. Un peu plus tard, Gallimard a confirmé avoir soumis une offre ferme portant sur 100% du capital du groupe Flammarion à RCS Libri et précisé que le prix d'acquisition s'élèverait à environ 185 millions d'euros après déduction de la dette et des intérêts minoritaires.
  
Endetté à hauteur de 980 millions d'euros, RCS Mediagroup, qui détient aussi l'éditeur italien Rizzoli, le quotidien Corriere della Sera, le journal sportif la Gazzetta dello Sport et le journal espagnol El Mundo, avait décidé en janvier de mettre en vente Flammarion, acquis en 2000. Le groupe Gallimard était depuis le 22 mai en négociation exclusive avec RCS, après la décision d'une autre maison d'édition française, Albin Michel, de jeter l'éponge.
  
Fleuron de l'édition française dirigé par Teresa Cremisi, Flammarion, qui compte plusieurs filiales dont J'ai Lu et Casterman, avait suscité l'intérêt de plusieurs éditeurs français et étrangers, avec un chiffre d'affaires de 220,1 millions d'euros en 2010 (hors éditeurs distribués par le groupe), un catalogue de quelque 27.000 titres, dont le Goncourt 2010 Michel Houellebecq et une belle rentabilité. Début juin, Antoine Gallimard avait estimé que le prix de vente de Flammarion ne serait pas supérieur à 250 millions d'euros. Il avait ajouté que Gallimard et Flammarion étaient "deux maisons complémentaires" et que cette acquisition lui permettrait de former le troisième groupe d'édition en France, derrière Hachette Livre (groupe Lagardère) et Editis (groupe Planeta).

  
RCS a précisé qu'il entend accepter l'offre, une fois achevée la procédure de consultations des représentants syndicaux du groupe Flammarion. La conclusion de l'accord est désormais seulement conditionnée à l'approbation des autorités de la concurrence.
  
Avec un chiffre d'affaires de 253 millions d'euros en 2011, Gallimard (littérature, sciences humaines, jeunesse, BD, pratique, art) publie 1.500 nouveautés par an et compte 1.000 salariés. Egalement diffuseur et distributeur, il est aussi présent au Canada, en Belgique et en Suisse. Outre une dizaine de maisons d'éditions dont Denoël, Mercure de France ou P.O.L, il détient en France une demi-douzaine de librairies. Gallimard est également partenaire avec Flammarion et La Martinière de la plateforme de distribution numérique Eden.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Japon : 400 enfants réunis pour une course de scarabées

      Japon : 400 enfants réunis pour une course de scarabées

      logAudience