En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Mondial de l'Auto

Le patron de Michelin défend le "plan auto" du gouvernement


le 06 août 2012 à 14h17 , mis à jour le 24 septembre 2012 à 11h50.
Temps de lecture
3min
Michelin

Crédits : eTF1

À lire aussi
EntreprisesPour que le "plan auto" du gouvernement soit réellement efficace, Jean-Dominique Senard prône une adaptation des mesures "à l'échelle de l'Union européenne".

Le patron du fabricant de pneumatiques Michelin, Jean-Dominique Senard, défend lundi dans un entretien à la Süddeutsche Zeitung le plan d'aide au secteur automobile français. Interrogé par le quotidien sur la création d'incitations à l'achat de voitures électriques censées bénéficier aux constructeurs français, Jean-Dominique Senard admet que de telles mesures "ont eu dans le passé des effets surtout temporaires, ont parfois éveillé de faux espoirs et pesé sur les finances publiques". Mais il ajoute qu'il "ne faut pas tout mettre dans le même sac". 

 

"De telles incitations peuvent dans certains cas précis être utiles. Je pense même qu'il serait bon de réfléchir à les étendre à l'échelle de toute l'Union européenne, car elles peuvent aider à conquérir de nouveaux marchés". "Regardez ce que fait la Chine, où le gouvernement a décidé de faire des voitures électriques un fer de lance de l'industrie. (...) La Chine subventionne massivement l'achat de ces voitures", a-t-il fait valoir. Le patron de Michelin dit "rêver" d'une initiative à l'échelle européenne visant à "imbriquer les industries de différents pays", dont notamment les constructeurs haut de gamme allemands, jusqu'ici épargnés par la crise.

 

Créer une fédération européenne de l'industrie automobile

 

Jean-Dominique Senard revient aussi sur la volonté de créer en France "une structure ayant pour modèle la fédération allemande de l'industrie automobile", le très puissant lobby VDA, sous la houlette de son prédécesseur chez Michelin, Michel Rollier. Cette structure "doit unir les forces de tous les acteurs de l'industrie, avec pour objectif de créer un maximum de synergies", a-t-il précisé.

 

Le plan du gouvernement français comprend un bonus renforcé de 5.000 à 7.000 euros pour les véhicules électriques, l'installation de bornes de recharge dans des grandes villes françaises et l'engagement que l'Etat achètera des modèles hybrides et électriques. En échange, le gouvernement attend que les acteurs de la filière automobile maintiennent leurs sites en France, même s'il sait que cela ne peut reposer que sur leur engagement volontaire. Malgré les appels répétés des constructeurs allemands, Berlin refuse jusqu'ici de mettre en place des primes pour l'achat de voitures électriques, des véhicules qui peinent à décoller au pays des grosses berlines de Mercedes, BMW ou encore Audi.

Commenter cet article

  • louanna75 : Le gouvernement socialiste ne peut que tout rater

    Le 07/08/2012 à 12h12
  • moijebosse : Encourager l'electrique pour ceux dont l'usage le permet ok, mais arretez de penaliser les autres! On que ces gauchistes m'expliquent comment je vais aller faire le tour de l'Ukraine ou de l'Islande dans un 4x4 electrique. Avec une pile nucleaire dans le coffre peut etre?

    Le 07/08/2012 à 10h33
  • castor1911 : Et puis ce n'est pas sur le tout électrique qu'il faut avancer mais sur l'hybride comme toyota .ce n'est pas parce que la chine va dans ce sens(l'electrique ) que nous devons faire de meme .il faudrait peut etre que la france innove au lieu de prendre modèle sur les autres mais il est vrai que tous nos grands ingénieurs partent pour des pays ou ils sont attendu,la france n'a jamais su garder les meilleurs et cela a toujours été

    Le 06/08/2012 à 18h46
  • bugscannes : Pour que ce plan soit efficace il faudrait que les autres usines europeennes ferment

    Le 06/08/2012 à 14h39
      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience