En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Orange évoque des indemnisations après son "vendredi noir"


le 07 juillet 2012 à 07h34 , mis à jour le 07 juillet 2012 à 14h06.
Temps de lecture
3min
Image d'archives

Image d'archives / Crédits : Reuters

A lire aussi
EntreprisesL'opérateur évoque des indemnisations pour ses clients, après la panne qui a affecté vendredi son réseau mobile pendant douze heures. A l'origine du "black-out" : une "panne logicielle", indique-t-il sans plus de précision. Au plus fort de la crise, deux ministres se sont rendus chez Orange.

La panne a duré plus de douze heures. Un tour complet de cadran, pendant lequel le réseau de téléphonie mobile d'Orange est resté quasi-inaccessible (retrouvez le résumé de la crise dans notre article : "Incident important" sur le réseau mobile Orange). Combien d'abonnés l'incident a-t-il touché ? Difficile pour l'instant de le dire. Chez Orange, on s'efforce encore d'évaluer les conséquences de l'événement, sans précédent chez l'opérateur. Outre les 26 millions de clients directs d'Orange, il faut encore ajouter ceux d'autres opérateurs vendant des services sous leur marque mais dont les communications transitent par le réseau de l'opérateur historique. Ainsi, des clients Free Mobile et de plusieurs autres "opérateurs virtuels" (ne possédant pas leur propre réseau) ont également été affectés par cette panne qui a eu des répercussions sur l'ensemble du territoire national. Devant l'ampleur de la perturbation, l'opérateur a en tout cas, d'emblée, évoqué la possibilité d'une indemnisation de ses clients.

Tout a commencé en pleine après-midi, vendredi. A l'origine du "black-out" : une "panne logicielle", selon Orange. Un problème qui n'a pu être réparé que tard dans la nuit. Conséquence : "les clients d'Orange, sur tout le territoire, ont rencontré de grandes difficultés pour passer des appels et envoyer des sms entre 15 h et 0h30", a indiqué l'opérateur, dans un communiqué tirant un premier bilan de la panne. "Quant à l'internet mobile, les difficultés ont persisté jusqu'à 3h20, heure du retour à la normale". Cet "incident important" a affecté "énormément de gens", a reconnu Orange, même s'il faudra encore du temps pour une évaluation plus précise. "Nous présentons toutes nos excuses à nos clients et à nos partenaires pour cet incident rarissime et nous travaillons à une indemnisation de nos clients", a poursuivi le porte-parole du groupe.

Pas un acte de malveillance

Pour résoudre cet "incident exceptionnel, parmi les plus graves" qu'ait connu Orange, l'opérateur a dû déployer les grands moyens : plus de 200 ingénieurs et techniciens réseau ont été mobilisés. Ils resteront en alerte tout au long du week-end, y compris la nuit, pour surveiller le réseau et l'évolution de la situation, a indiqué l'opérateur.

Devant la gravité de la panne, deux ministres se sont rendus successivement vendredi soir à la cellule de crise d'Orange, dans le XIVe Arrondissement de Paris. Ouvrant le bal, la ministre déléguée à l'Economie numérique, Fleur Pellerin, a indiqué que ces spécialistes, d'abord mobilisés pour "résoudre le problème", le seraient ensuite pour "analyser les causes" de la panne. Peu de temps après, Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, s'est également rendu sur place, sans faire de déclaration.

Les investigations pour comprendre cet incident rarissime sont encore en cours, toujours selon Orange. Seul certitude : selon le groupe, il ne "s'agit absolument pas d'un acte de malveillance".

Commenter cet article

  • morob... : Et j'ajouterai qu'il ne devrait pas avoir d'indemnité pour des gens qui comme moi, n'ont pas subi de préjudice particulier si ce n'est que j'ai raté un resto avec mes potes!

    Le 10/07/2012 à 08h06
  • morob... : à warner13 : 2 ministres qui se déplacent + argent qui se déplace aussi( le nôtre) + faire du vent = le propre du PS!

    Le 09/07/2012 à 07h56
  • heros01 : Franchement j'en rigole, on voit comment les gens sont vraiment perdus sans leur téléphones portables, ont dirait que le ciel leur est tomber sur la tete.Moi je n'ai pas de téléphone portable et je vis bien, je n'ai pas envie de faire partie de tous cette sociétié qui vie soi disant dans le modernisme.Pour moi il y as plus urgent dans le monde que de se plaindre pour une panne de téléphone.

    Le 08/07/2012 à 00h39
  • beetllejuice : Et pas de Hollande ?

    Le 07/07/2012 à 21h37
  • patsy888 : Tout à fait d'accord. Un commentaire juste lucide.

    Le 07/07/2012 à 13h34
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience