En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pompes funèbres : il faudra un diplôme dès 2013

Edité par
le 04 mai 2012 à 11h48 , mis à jour le 04 mai 2012 à 13h10.
Temps de lecture
3min
Un cercueil/Image d'archives

Un cercueil/Image d'archives / Crédits : THINKSTOCK

À lire aussi
EntreprisesLes employés et dirigeants d'entreprises de pompes funèbres devront, à partir de l'année prochaine, obtenir un diplôme validant, entre autre, des connaissances en "psychologie et sociologie du deuil", selon un décret paru jeudi au Journal Officiel.

Pour mieux encadrer les enterrements, un diplôme sera désormais exigé pour les pompes funèbres : "à compter du 1er janvier 2013, toute personne exerçant la profession de maître de cérémonie, de conseiller funéraire ou dirigeant/gestionnaire d'une entreprise, d'une régie ou d'une association de pompesfunèbres devra être titulaire d'un diplôme spécifique", stipule le décret publié jeudi.
 
Aujourd'hui, seuls les thanatopracteurs (embaumeur pour les soins donnés aux morts) doivent être titulaires d'un diplôme pour exercer leurs fonctions. Les autres agents du service extérieur des pompes funèbres ne sont astreints qu'au suivi d'une formation professionnelle de 40 à 136 heures, à l'issue de laquelle l'organisme de formation leur délivre une attestation.  Celle-ci est un simple "certificat de présence"  garantissant que la personne a assisté aux séances de formation. Aucun contrôle des connaissances acquises n'est effectué.

Un jury validera

Les diplômes couronneront "une formation théorique et une évaluation pratique" allant de 70 heures de cours pour le maître de cérémonie à 188 heures pour les dirigeants, à quoi s'ajoute une formation pratique dans une entreprise du secteur, selon le décret. Parmi les matières étudiées figurent : "hygiène", "sécurité", "psychologie et  sociologie du deuil", "pratiques et rites funéraires", la législation et réglementation funéraires, commerciale ou encore le "conseil à la vente". Les diplômes seront délivrés après examen par un jury. Leur obtention doit intervenir dans les 12 mois suivant l'embauche ou la création d'une entreprise de pompes funèbres pour les dirigeants.

Pour ceux qui seraient déjà dans le métier depuis au moins six mois, une validation de l'expérience professionnelle est possible à condition qu'ils soient titulaires du certificat exigé jusqu'ici. Seule incertitude comment vont fonctionner les jurys, composés de responsables de sociétés funéraires. "Accepteront-ils une personne si celle-ci veut venir s'installer dans leur secteur, ce qui pourrait leur porter un préjudice commercial ?", s'interroge le président de l'Association française d'information funéraire.

Commenter cet article

  • bill_boquet : Les entreprises de pompes funèbres à qui j'ai eu trop souvent à faire ont toujours présenté un sérieux qui m'a satisfait. Dans ces moments très difficiles pour la famille du défunt, il est indispensable que l'interlocuteur procède avec tact, respect et délicatesse. Est-il besoin d'un diplôme ? Personnellement je m'interroge mais je reconnais que je n'ai jamais eu la moindre difficulté. J'ai peut-être eu beaucoup de chance.

    Le 06/05/2012 à 17h30
  • morob... : C'est vrai qu'il faut être diplômé pour pouvoir entretenir une conversation avec.......un mort! il faudrait simplement dispenser des cours de maintien et d'expression pour cette situation funéraire, c'est tout et amplement suffisant!

    Le 06/05/2012 à 08h55
  • cacest4vrai : Diplôme=formation=dépense d'argent=TVA pour la caisse de l'état..Dit comme ca, je suis sur qu'on comprend mieux...

    Le 04/05/2012 à 19h15
  • sadia974 : Pour mon ex patron c'était une mauvaise journée quand il n'y avait pas de décès et oui ils sont business man avant tout. J'ai tenu 3 mois....Alors oui ils ont grand besoin d'une formation mais en humanité.

    Le 04/05/2012 à 16h46
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience