En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Qui touche le plus de primes ?


le 24 septembre 2012 à 15h57 , mis à jour le 24 septembre 2012 à 16h00.
Temps de lecture
3min
piles de centimes

Argent. / Crédits : Comstock Images / Thinkstock

A lire aussi
EntreprisesSi la part des rémunérations sous forme de primes et compléments de salaire est proche de 13% en moyenne pour les salariés, cette proportion masque de fortes disparités, selon une étude du ministère du Travail. Cadres ou employés, salariés de la chimie, du tourisme ou du BTP sont traités très différemment.

Les chiffres fournis par l'étude de la Dares (ministère du Travail) sur la rémunération des salariés datent de 2010. Mais, soulignent les auteurs de l'enquête, "la structure de la rémunération et de la part des différentes primes évoluent assez peu d'une année sur l'autre". Que révèle donc cette enquête de la Dares ? Tout d'abord, qu'en 2010, dans les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé, les primes représentaient en moyenne 12,9% de la rémunération brute. Selon cette enquête, outre les primes, le salaire de base représentait 85,2% de la rémunération et le paiement des heures supplémentaires ou complémentaires 1,8%.

Primes de performance individuelle ou collective, primes d'ancienneté, 13e mois, avantages en nature, primes de fin d'année : ces primes et compléments de salaires concernent une écrasante majorité de salariés. 83% d'entre eux en percevaient en 2010. Mais avec de fortes disparités. Tout d'abord, les cadres sont davantage concernés (87%) que les employés (78%). Et les primes ne sont pas les mêmes pour les uns et les autres. Les primes de performance sont accordées principalement aux cadres, tandis que les ouvriers touchent surtout des primes d'ancienneté ou des primes liées à des contraintes de poste.

Peu de primes dans le BTP

La branche professionnelle où la part des primes dans la rémunération brute est la plus élevée est celle de la "chimie et pharmacie (18,2%), devant celle des "banques, établissements financiers et d'assurance" (17,2%) et de l'immobilier (16,2%). A l'inverse, la part des primes ne dépasse pas 10% dans le BTP, ou l'"hôtellerie, restauration et tourisme", mais ces branches sont celles où la part de rémunération complémentaire liée aux heures supplémentaires ou complémentaires est la plus élevée (plus de 4%).

Au total en 2010, 41% des salariés ont perçu une rémunération pour heures supplémentaires ou complémentaires (les heures effectuées par un salarié à temps partiel au-delà de la durée normale prévue par son contrat). Chez les ouvriers, les plus concernés, le taux a atteint 61%.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Des objets personnels de Madonna mis aux enchères dans quelques jours

      Des objets personnels de Madonna mis aux enchères dans quelques jours

      logAudience