En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

The Phone House ferme ses 336 boutiques : 1200 salariés en sursis

Nicoals FERTIN par avec
le 30 avril 2013 à 12h11 , mis à jour le 30 avril 2013 à 13h28.
Temps de lecture
3min
phone house plan social

1200 salariés de The Phone House risquent de perdre leur emploi. / Crédits : AFP

A lire aussi
EntreprisesThe Phone House, qui emploie 1200 salariés, va suspendre ses activités de distribution en France. Le groupe dénonce notamment la perte de valeur due aux offres à 2 euros.

C'est un coup de massue pour 1200 salariés et la fin d'un réseau de distribution de 336 boutiques qui semblait pourtant surfer sur l'engouement des Français pour les téléphones portables. Le distributeur de téléphonie The Phone House, filiale de l'américain Best Buy a annoncé mardi la fin de ses activités de distribution en propre dans l'hexagone "de manière progressive courant 2014". Dans un communiqué envoyé en fin de matinée, le groupe évoque la "non-viabilité de son modèle" pour justifier sa décision.

Victime de la concurrence entre opérateurs. The Phone House évoque un marché de la téléphonie "en pleine destruction de valeur avec des offres à 2,0 euros". Le distributeur télécom a été touché de plein fouet par la concurrence accrue entre opérateurs de téléphonie mobile, qui ont cherché à réduire leurs coûts en privilégiant leurs propres réseaux de distribution. 


En septembre 2012, le groupe avait annoncé un projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) avec la suppression de 246 postes et la fermeture de 79 de ses magasins, avant de le suspendre le 1er mars pour étudier l'impact de la décision de France Télécom-Orange de ne pas renouveler son contrat à la fin de l'année.
 
Mais Orange, qui représente quelque 52% des ventes de The Phone House, avait décidé début avril, de donner un an de sursis à l'opérateur. Mardi, The Phone House indique que la conclusion de sa revue stratégique, lancée fin février, le conduit "à annoncer aujourd'hui en Comité d'Entreprise le projet de fin de ses activités de distribution en propre sur la France, de manière progressive courant 2014, au regard de la non-viabilité démontrée de son modèle de distribution".

"Minimiser la perte des emplois"
 
La direction indique "faire de la sauvegarde des emplois son unique objectif et travaille à une série d'initiatives permettant d'identifier de nouvelles opportunités pour ses salariés mais également pour ses franchisés", et assure vouloir "minimiser la perte des emplois", sans toutefois donner de chiffres sur l'impact de son annonce.
 
Selon les syndicats, 900 des 1.200 salariés travaillent en boutique. The Phone House appartient pour 50% au distributeur américain d'électronique grand public Best Buy, qui a annoncé mardi son retrait d'Europe, avec la cession de ses parts dans sa filiale régionale à son partenaire Carphone Wharehouse Group (ce dernier détenant les 50% restants de The Phone House).
 

Commenter cet article

  • laurent_athis : Vous avez mieux sur internet, c'est le problème...

    Le 30/04/2013 à 22h53
  • grivory : Ceux qui trouve ça scandaleux devrait se demander quel est le véritable coût de leur abonnement.

    Le 30/04/2013 à 15h56
  • fabcool92 : Pas surprenant d'une telle mauvaise gestion alors qu'on sait que le modèle économique allait considérablement changer depuis 2008 (la manne de la subvention par l'opérateur lors d'engagement sur 24 Mois). Pire encore un magasin TPH a ouvert il y a 6 mois ! Assez incroyable tout de même...

    Le 30/04/2013 à 14h21
  • mars1394 : Pour une fois, la crise n'a rein à voir la dedans.

    Le 30/04/2013 à 13h38
  • thunder54 : Pas de doute...le changement c'est maintenant !! quelle désolation...courage aux salariés dans le viseur !!

    Le 30/04/2013 à 13h24
      Nous suivre :
      Le "Black Friday", c'est Noël avant l'heure

      Le "Black Friday", c'est Noël avant l'heure

      logAudience