En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

EN IMAGES. Premier vol d'essai réussi pour le nouvel A350, le pilote raconte

Edité par avec
le 14 juin 2013 à 14h10 , mis à jour le 14 juin 2013 à 14h17.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
EntreprisesL'A350, nouveau long-courrier d'Airbus, a bouclé sans encombre son premier vol d'essai en se posant sur l'aéroport de Toulouse-Blagnac, vendredi à 14h06. Ce premier vol a duré 4 heures. Cela "s'est parfaitement passé", s'est félicité le PDG d'Airbus.

Mission réussie pour le nouvel avion long-courrier d'Airbus. L'A350 a conclu vendredi son premier vol d'essai en atterrissant sans encombre à l'aéroport de Toulouse-Blagnac. Le modèle d'essai MSN001 s'est posé à 14h05, après quatre heures de vol comme prévu.

A voir aussi : EN IMAGES. Le premier vol d'essai de l'Airbus A350

Ce premier vol d'essai s'est "parfaitement passé" et l'appareil pourrait survoler le salon aéronautique du Bourget en fin de semaine prochaine, a déclaré le PDG d'Airbus, Fabrice Brégier. "Nous sommes à l'heure (...) on est très satisfait. Il reste maintenant toute la campagne d'essais en vol, cela représente une bonne année de travail acharné", a dit M. Brégier à quelques journalistes, en attendant que l'équipage du premier vol ne débarque. "L'avion se comporte extrêmement bien" avait déclaré à mi-parcours du vol Peter Chandler, le pilote aux commandes du nouvel Airbus. 

Marquer les esprits

L'appareil, construit majoritairement à partir de matériaux composites destinés à alléger sa masse totale, doit entrer en service au deuxième semestre 2014 après plusieurs milliers d'heures de tests. "Nous pensons que la certification par les autorités pourra intervenir dans douze mois et demi", a indiqué le pilote. L'A350 viendra concurrence le 787 Dreamliner de l'américain Boeing.

L'objectif de ce premier vol d'essai n'était pas d'explorer toutes les performances du gros porteur. Ce sera le programme du prochain essai. Lancé en 2005, le programme a nécessité un investissement estimé à près de 15 milliards de dollars (plus de 11 milliards d'euros). Ce vol inaugural permet à la filiale d'EADS de marquer les esprits face à son rival américain Boeing, à quelques heures de l'ouverture lundi du salon aéronautique du Bourget, en région parisienne.

Voici les premières impressions du pilote :

 

Présentation de l'A350 XWB
Commenter cet article

      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience