En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Virgin Megastore : Filippetti dénonce la "concurrence déloyale" d'Amazon


le 09 janvier 2013 à 11h19 , mis à jour le 09 janvier 2013 à 11h33.
Temps de lecture
3min
Aurélie Filippetti

Aurélie Filippetti / Crédits : LCI

À lire aussi
EntreprisesLa ministre de la Culture Aurélie Filippetti a dénoncé "la concurrence déloyale" d'entreprises comme le distributeur en ligne Amazon à laquelle s'est heurté Virgin Megastore. Ce-dernier, qui emploie 1.000 salariés en France, dépose son bilan mercredi.

Virgin Megastore dépose le bilan, mais n'est pas responsable. Voilà, en substance, le message délivré mercredi par Aurélie Filippetti sur i-Télé. La ministre de la Culture a estimé que ces magasins sont "soumis à une véritable révolution et à une concurrence déloyale de la part de certaines grandes entreprises de type Amazon". En cause : la différence de fiscalité entre les distributeurs en ligne et les entreprises localisées physiquement en France.

"Un rapport va être remis ce mois-ci au gouvernement sur la fiscalité à l'ère du numérique, avec des propositions pour pouvoir lutter contre cette forme de contournement de la législation fiscale", a ajouté la ministre. Amazon est une entreprise de commerce électronique basée à Seattle, aux Etats-Unis.

Le gouvernement mobilisé pour retrouver un repreneur

Aurélie Filippetti a également affirmé que le gouvernement suivait "avec beaucoup d'attention" cette affaire. La ministre de la Culture avait reçu l'intersyndicale de Virgin lundi et sa direction mardi. Le distributeur de produits culturels, incapable de régler ses dettes, devrait époser le bilan ce mercredi.

"On va s'acheminer, sans doute, vers un redressement judiciaire. C'est l'hypothèse la plus probable. Il y aura, à ce moment-là, un délai pour chercher un repreneur. Le gouvernement sera entièrement mobilisé pour aider à retrouver un éventuel repreneur et pour suivre au cas par cas la situation de chaque magasin et de chaque salarié", a assuré Aurélie Filippetti.

A Strasbourg, Bordeaux, ou Lyon, les salariés s'apprêtent à participer, mercredi, à des débrayages. Un rassemblement est également prévu devant le magasin des Champs-Elysées. "A minima, on va se battre pour être payés par l'actionnaire", a prévenu Jessica, caissière à Lyon. Guido Martins, syndicaliste FO à Strasbourg, prévient : "On n'acceptera pas la simple lettre de licenciement" sans indemnité.

Commenter cet article

  • vinebaut : Quand on a les moyens c'est facile de critiquer des entreprises dans lesquelles on n'a pas besoin d'acheter !!

    Le 10/01/2013 à 17h23
  • fm38 : Kosotto : c'est un casse-tête pour nos gouvernants car ces grosses boîtes sont d'importants pourvoyeurs d'emplois. Si on augmente leur fiscalité, ils feront d'autres choix et à l'étranger. Donc ce n'est pas prêt de changer car nous avons besoin de ces entreprises qui s'installent en France.

    Le 10/01/2013 à 14h35
  • kosotto1 : Lucicite : ne faites pas semblant de ne pas comprendre. Vous savez parfaitement bien que ces grosses boîtes, aidées par des bataillons d'avocats fiscalistes qui font de l'optimisation fiscale (google facebook apple microsoft et j'en passe) s'arrangent pour payer un impôt ridicule. Et la France n'est pas le seul pays à le dénoncer. Le 5 novembre dernier le ministre des finances britannique, George Osborne, et son homologue allemand, Wolfgang Schäuble, ont appelé le G20 à renforcer la coopération en matière de taxation des multinationales. Evidemment le fait de n'être pas soumis à la même fiscalité que leurs concurrents permet à ces grosses multinationales d'engranger plus de bénéfices et d'être plus compétitives.

    Le 10/01/2013 à 13h25
  • enarrieretoute : Une constante du gouvernement et du Président normaux : c'est toujours la faute à quelqu'un d'autre !

    Le 10/01/2013 à 11h43
  • zen1494 : Mais, si je ne me trompe pas, c'est pourtant Amazon qui doit créer un site dans le nord de la France et embaucher des centaines de personnes ! Pourvu qu'ils ne partent pas s'installer en Belgique, après cette accusation du ministre !

    Le 10/01/2013 à 10h31
      Nous suivre :
      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      A la Fashion Week, il y avait aussi des mannequins de moins d'1m30

      logAudience