En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Economie

Baisse du budget auto en 2015 : les Français ne voient pas de changement

Baisse du budget auto en 2015 : les Français ne voient pas de changement

Economie

Être propriétaire d'une voiture aura coûté un peu moins cher en 2015 qu'en 2014. Les raisons : un prix moins cher à l’achat, des péages restés stables et une baisse des carburants. Le prix du pétrole brut a baissé de 50%, le prix du carburant a baissé de 10%. En revanche les prix des assurances et de l'entretien ont augmenté. Finalement, l'automobiliste n'aura pas noté de réelle amélioration, malgré une année sans inflation et avec une chute spectaculaire des cours du pétrole.

Les policiers dans la rue : "Plus qu'un coup de gueule, un signal d’alarme au gouvernement"

Les policiers dans la rue : "Plus qu'un coup de gueule, un signal d’alarme au gouvernement"

Economie

Conséquence des violences commises lors des manifestations contre la loi Travail, plusieurs centaines de policiers se mobilisent ce mercredi. "Une première du genre", selon notre envoyé spécial, Pierre Baretti. Un mois avant les attentats de novembre dernier, ils avaient protesté contre le manque de moyens. Là, "plus qu'un coup de gueule, c'est un signal d'alarme au gouvernement".

Routiers en colère : "C'est toujours le salarié qui trinque"

Routiers en colère : "C'est toujours le salarié qui trinque"

Economie

Les routiers continuent de faire entendre leur colère face à la loi Travail sur les routes de Carquefou. Des barrages ont été mis en place dans la nuit de mardi à mercredi "pour montrer au gouvernement qu'on n'est pas d'accord sur sa façon de faire", expliquent-ils. "S'il faut être là tous les matins à 3h30, nous serons là", ajoute le secrétaire adjoint FO Transports du Loire-Atlantique. Pour le secrétaire général CGT Transports du Pays-de-la-Loire, "c'est toujours le salarié qui trinque et ça c'est inadmissible".

Grégoire Margotton : "Je suis disponible" pour Téléfoot

Grégoire Margotton : "Je suis disponible" pour Téléfoot

Economie

Grégoire Margotton est cette semaine l’invité de Julien Arnaud dans La Médiasphère, pour son premier passage à la télévision après son arrivée sur TF1. Il sera désormais auprès de Bixente Lizarazu pour commenter les matches diffusés sur la chaîne. Le journaliste reprend donc le poste occupé jusqu’à maintenant par Christian Jeanpierre. Mais souhaite-t-il également intégrer l'équipe de "Téléfoot" ? Grégoire Margotton répond "être disponible" pour "participer, être là de temps en temps".

Grégoire Margotton ému jusqu’aux larmes par les mots de Charles Biétry

Grégoire Margotton ému jusqu’aux larmes par les mots de Charles Biétry

Economie

Grégoire Margotton, le nouveau commentateur de football pour TF1, est cette semaine l’invité de Julien Arnaud dans La Médiasphère. Charles Biétry, celui qui a formé le journaliste, a commenté son arrivée à TF1 sur Twitter : "Grégoire Margotton, tu es arrivé comme un valet, tu repars comme un roi. Et je te souhaite de devenir une légende là-bas…" Grégoire Margotton a avoué, dans La Médiasphère, qu’il était très ému et qu'il avait même versé quelques larmes après avoir lu le tweet de celui qui est son "papa dans le métier".

Grégoire Margotton espère collaborer avec LCI

Grégoire Margotton espère collaborer avec LCI

Economie

Le nouveau commentateur de football pour TF1, Grégoire Margotton, est cette semaine l’invité de Julien Arnaud dans La Médiasphère. Pendant le championnat d'Europe de football, le journaliste commentera les matches auprès de Bixente Lizarazu, déjà consultant pour la chaîne. Mais quel sera ensuite son avenir dans le groupe ? Le journaliste ne s'occupera pas des matches de rugby mais Grégoire Margotton espère, par contre, collaborer avec LCI !

Grégoire Margotton : "Ça faisait longtemps que je voulais bouger"

Grégoire Margotton : "Ça faisait longtemps que je voulais bouger"

Economie

Grégoire Margotton et Bixente Lizarazu sont les invités de Julien Arnaud cette semaine pour une Médiasphère spéciale Euro 2016 ! Grégoire Margotton a commenté son dernier match à Canal+ lors de la 38ème journée de Ligue 1, après 24 ans de carrière. Pour la première fois il s’exprime sur ce départ : "Je crois que c’est bien 24 ans de fidélité à une chaîne, et puis ça faisait déjà, pas deux mois, mais plus longtemps que je voulais bouger. TF1 me plaît, ce que je faisais me plaisait, et ce que je vais faire me plaît aussi. C’est une évolution, un changement dicté aussi par ma vie de famille. Quand la proposition de TF1 est tombée du ciel je l’ai vite attrapée."

Loi Travail : branle-bas habituel à Nantes avant et pendant la 15e manifestion

Loi Travail : branle-bas habituel à Nantes avant et pendant la 15e manifestation

Economie

C'est la quinzième manifestation dans le centre de Nantes depuis le début de la mobilisation contre la loi Travail et la population a du mal à se résigner. Ce mardi, une centaine de CRS supplémentaires était mobilisée pour éviter de nouveaux saccages, alors que de nombreux commerces ne prennent même plus la peine de remplacer leurs vitrines, brisées par les casseurs. Le trafic des bus et tramways devait quant à lui rester interrompu jusqu'à 19H.

Blocages routiers, grève des transports et des cantines scolaires… Marseille, ville au ralenti

Blocages routiers, grève des transports et des cantines scolaires… Marseille, ville au ralenti

Economie

Ce lundi matin, les Marseillais ont dû composer avec les grèves, les manifestations et les opérations escargots ou blocages routiers, à l’occasion d’une nouvelle journée de mobilisation contre la "Loi travail" dans toute la France. Parmi les automobilistes et les parents d'élèves interrogés, nombreux sont ceux à soutenir le mouvement ou à défaut, à s'en accommoder.

Loi Travail : des dizaines de personnes interdites de manifester à Nantes et Paris, est-ce légal ?

Loi Travail : des dizaines de personnes interdites de manifester à Nantes et Paris, est-ce légal ?

Economie

C'est par un arrêté, signé par le préfet de police de Paris, que plusieurs dizaines de personnes se sont vues notifier leur interdiction de manifester. Sur la base de l'article 5 de la loi sur l'état d'urgence, ces opposants à la loi travail sont interdits de séjour entre 11h et 20h dans plusieurs arrondissements parisiens. Parmi les concernés, des militants dits antifascistes, et des personnes qui viseraient à participer à des actions violentes. Une mesure appliquée également en région. A Nantes particulièrement.

Loi Travail : le pouvoir d'achat, "la principale inquiètude des chauffeurs routiers"

Loi Travail : le pouvoir d'achat, "la principale inquiètude des chauffeurs routiers"

Economie

Plus tard que les autres secteurs, les routiers se mobilisent, inquiets de la réforme des heures supplémentaires que prévoit la loi Travail. Autre crainte, le recours des patrons à une main d’œuvre bon marché venue de l'Europe de l'Est. Au total, 10 points de blocage ont été recensés, ce mardi matin, dans le Nord-Pas-de-Calais. Les précisions de notre correspondant, François Wasson.

Loi Travail : la plateforme de Dourges, poumon économique des Hauts-de-France, bloquée par les routiers

Loi Travail : la plateforme de Dourges, poumon économique des Hauts-de-France, bloquée par les routi

Economie

La plateforme logistique de Dourges, poumon économique de la région Hauts-de-France, est bloquée par les routiers depuis 6h ce mardi matin. Une cinquantaine de poids lourds sont sur le qui-vive. Tous protestent contre le passage en force du gouvernement sur la loi Travail. "On peut pas tolérer ça, on en a marre. On ira jusqu'au bout, et si ça ne va pas mieux, on bloquera pour la coupe d'Europe", a déclaré un syndicaliste FO au micro de LCI.

État d'urgence : un journaliste interdit de couvrir les manifestations contre la loi Travail

État d'urgence : un journaliste interdit de couvrir les manifestations contre la loi Travail

Economie

ŒIL DU WEB. Dans le cadre des manifestations contre la loi Travail, un journaliste photographe a été interdit de couvrir l'événement par la police. Le photoreporter NnoMan (membre du collectif de photographes OEIL), a reçu lundi, le même document que des militants antifascistes et anticapitalistes. Le journaliste parle de censure. Les interdictions de participer aux rassemblements ont été délivrées dans le cadre des mesures drastiques prises en vertu de l'État d'urgence pour limiter les débordements.

Nous suivre :

Visitez la Station spatiale internationale avec Thomas Pesquet

logAudience