En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Economie

Le 13 heures du 26 mai 2015 : INTERCITES SACRIFIES SNCF - 244

Trains Intercités : tout le monde descend ?

Economie -

Vieillots, peu rentables, trop longs… Selon un rapport gouvernemental, les trains Intercités ne seraient pas assez adaptés aux voyageurs. La SNCF pourrait alors prendre la décision de supprimer certains arrêts voire certaines lignes. A Clermont-Ferrand, il est question de supprimer le trajet vers Bézier et de le remplacer par un bus. Une situation qui inquiète les habitants. Ces derniers craignent l’isolement et se voient mal prendre le bus.

Le 20 heures du 25 mai 2015 : Retraites complémentaires : les mesures chocs des partenaires sociaux pour sauver le régime - 437

Retraites complémentaires : les mesures chocs du patronat pour sauver le régime

Economie -

Sauver les régimes complémentaires AGIRC et ARRCO, c’est le but de la négociation entamée, ce mercredi. Si rien n’est fait, les réserves seront épuisées d’ici à 2027. Un plan d’économies de 17 milliards d’ici à 2040 pourrait être mis en place. Parmi les mesures envisagées, des abattements incitant au départ à 67 ans, la fusion des deux caisses ou une modification des pensions de réversion.

Rachid Arhab revient sur les attaques du FN concernant ses origines en 1986

Rachid Arhab revient sur les attaques du FN concernant ses origines en 1986

Economie -

Invité de LCI ce mardi pour présenter son nouveau livre "Pourquoi on ne vous voit plus ?", le journaliste Rachid Arhab revient sur les attaques qu'il a subi de la part du FN en 1986 lors d'un reportage en Nouvelle-Calédonie, ces derniers estimant qu'un journaliste d'origine algérienne ne pouvait couvrir un événement sur le territoire français. Des attaques qui l'ont touché mais l'ont poussé à avancer.

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. Suivant →
Nous suivre :
"Toutes les folles ne sont pas au front" : l'affiche de la Gay Pride de Metz fait hurler le FN

"Toutes les folles ne sont pas au front" : l'affiche de la Gay Pride de Metz fait hurler le FN

logAudience