En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Quelle réforme des médias prépare Sarkozy ?

Edité par
le 18 septembre 2008 à 16h41
Temps de lecture
4min
Kiosque à journaux à Paris

Kiosque à journaux à Paris / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
MédiasUn rapport sur "les médias et le numérique" a été remis au président de la République avant l'ouverture des états-généraux de la presse en octobre.

A quelques semaines des états-généraux de la presse annoncés en mai par le Chef de l'Etat, un rapport a été remis le 11 septembre à Nicolas Sarkozy par Danièle Giazzi, secrétaire nationale de l'UMP. Le texte veut répondre à un double objectif: "maintenir et renforcer la qualité des industries du contenu" et "assurer la rentabilité et la compétitivité de nos entreprises de médias et faire naître des champions internationaux".
 
Pour faire naître ces "champions internationaux", le rapport révélé par le site Internet du Point préconise d'assouplir la législation sur la concentration dans les médias, notamment audiovisuels, et, par exemple d'autoriser un groupe de médias à posséder une chaîne de télévision, une radio et un quotidien de dimension nationale. Fin mai, Nicolas Sarkozy avait estimé qu'il y avait "un problème de diversification, un problème de seuil" dans les médias français et s'était demandé s'il ne fallait pas "créer des groupes multimédias".
 
Un CSA plus fort
 
Pour renforcer le pluralisme de la presse, le rapport propose de "constitutionnaliser la défense du pluralisme et de l'indépendance de la presse", ainsi que de créer un Observatoire du pluralisme de la presse auprès du Premier ministre et d'étendre les compétences du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à la question du respect du pluralisme. Danièle Giazzi propose également de développer le mécénat en faveur de la presse, de recentrer les aides à la presse écrite sur la presse d'information générale et politique, mais de les élargir aux nouveaux supports (journaux gratuits, sites d'informations en ligne...).
 
Concernant l'épineux problème des coûts d'impression de la presse, le rapport préconise une "réforme drastique des imprimeries" en "rassemblant les parties en présence (syndicats, imprimeurs éditeurs) pour "élaborer des solutions satisfaisantes pour tous". Elle propose de restreindre le champ d'action de la loi Bichet, qui règlemente la distribution de la presse, aux seuls journaux d'information générale et politique, et de soutenir la création de points de vente, notamment à travers le plan de modernisation des Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP).
 
Des changements à l'AFP
 
Concernant l'Agence France-Presse (AFP), dont l'indépendance a été récemment critiquée par des cadres de l'UMP, le rapport propose de la transformer en société anonyme, lui permettant de se doter d'un capital et de fonds propres et d'ouvrir le capital "si nécessaire". Il propose de la doter d'un "actionnaire clairement identifié et stable", sans préciser lequel. Danièle Giazzi est aussi favorable à l'octroi de 20 millions d'euros sur cinq ans à l'Agence afin de financer son projet numérique, comme le demande la direction à l'Etat. "En contrepartie de ces facilitations", elle recommande d'ouvrir le conseil d'administration de l'AFP à "des acteurs de l'Internet".
 
D'autres questions devront être tranchées, notamment celles de l'indépendance et des droits d'auteur des journalistes. Le rapport veut "'inscrire les chartes de déontologie des journalistes dans leur convention collective"  - ce que réclament leurs syndicats - mais également faciliter l'exploitation du travail d'un journaliste sur plusieurs supports, ce qui pourrait faire tiquer la profession.

La date des états généraux qui pourraient s'inspirer de ces propositions n'a pas encore été fixée et la ministre de la Culture Christine Albanel n'a pas encore reçu l'auteur de ce rapport. Des syndicats de journalistes ont réagi avec inquiétude à l'initiative de l'Elysée, estimant que le président de la République vise à étendre la mainmise de grands patrons de presse dont il est proche

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      Il y a 30 ans, une émission de jeux vidéo, ça donnait ça

      logAudience