En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Arnault porte plainte contre Libération pour sa Une "Casse-toi riche con !"


le 10 septembre 2012 à 17h01 , mis à jour le 10 septembre 2012 à 20h29.
Temps de lecture
3min
Arnault lâche une bombe dans le débat fiscal

Le patron de l'empire du luxe LVMH, Bernard Arnault, a démenti samedi son exil fiscal en Belgique mais sa démarche de naturalisation dans ce pays a fait l'effet d'une bombe en plein débat sur la taxe à 75% des très hauts revenus. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
MédiasLe patron de LVMH a décidé de porter plainte contre le journal Libération pour "injures publiques proférées à son égard", selon un communiqué, après la Une choc du quotidien lundi qui fustigeait sa demande de naturalisation belge.

La couverture du journal montre une photo du milliardaire et première fortune de France, souriant, valise à la main, accompagnée du titre "Casse-toi riche con !". Une allusion à peine voilée aux propos de l'ancien président Nicolas Sarkozy lors du Salon de l'agriculture en 2008.
 
Avant même l'annonce du dépôt de plainte par le patron de LVMH, le directeur délégué de Libération affirmait lundi matin ne rien craindre d'une éventuelle poursuite : "Je crois que le risque est nul, la presse jusqu'à nouvel d'ordre a le droit de s'exprimer, de réagir à l'actualité. Bernard Arnault est un personnage public, il a lui-même communiqué sur ce sujet", concluait Vincent Giret. Le quotidien assurait en outre ne pas craindre les mesures de rétorsion que pourrait entreprendre contre lui le groupe de luxe français, auquel il vend des espaces publicitaires. "A Libération, on ne fait pas des Unes et des manchettes en fonction des impératifs publicitaires. Jamais depuis la création de Libération cela n'a inhibé le journal", a déclaré le directeur délégué de la rédaction de Libération, Vincent Giret.

"Déchaînement d'insultes"
 
Et d'argumenter :   "S'il y a une certaine dureté, une certaine vulgarité à la Une de Libération, c'est précisément parce que la situation l'est aujourd'hui. La décision de Bernard Arnault (de demander la nationalité belge, ndlr) contient aussi une dose de vulgarité que nous renvoyons dans un effet boomerang", souligne Vincent Giret. "On joue un rôle, on pratique notre rôle critique, ça nous est souvent reproché, c'est l'histoire du journal et le journal a survécu à ce genre de crise ou de polémique", insiste-t-il.  "On pense que le chef d'entreprise le plus riche de France a une responsabilité sociale et morale dans le débat politique en ce moment et que bien évidemment cette décision-là donne un coup d'épée, un coup de couteau dans la cohésion sociale", ajoute-t-il.
 
L'ex-Premier ministre UMP François Fillon s'est quant à lui dit "choqué" par ce qu'il a qualifié de "déchaînement d'insultes" autour du patron de l'empire du luxe LVMH, en citant notamment la Une de Libération.

Commenter cet article

  • vinebaut : Lui au moins il a créé de vrais emplois, des emplois d'avenir qui en ont un .

    Le 12/09/2012 à 10h35
  • francisk1 : Il peut déposer une plainte, ça n'efface pas ce qui est écrit et pensé.

    Le 11/09/2012 à 14h15
  • nezdeboeufs : Snif snif je pleure, le pauvre c'est la souffrance du monde, pour remédier a tout cela il reste en France, et tous les citoyens cotisent pour qu'il garde son pouvoir d'achat. snif franchement le pauvre il faut agir vite

    Le 11/09/2012 à 11h44
  • nezdeboeufs : Au lieu de te soucier des riches, pense a la France d'en bas. il faut arrêter se n'est pas le bon dieu

    Le 11/09/2012 à 10h11
  • carnerosa : On a l'impression d'être en Russie, ils essaient d'appauvrir les francais pour pouvoir les controler!!! mais nous sommes un peuple libre, libre d'aller travailler ou l'on veut et libre d'aller payer nos impots à qui l'on veut!!!!

    Le 11/09/2012 à 07h22
      Nous suivre :
      Chine : le sauvetage de l'équipage d'un bateau renversé dans un typhon

      Chine : le sauvetage de l'équipage d'un bateau renversé dans un typhon

      logAudience