En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le JDD et l'Equipe introuvables à Paris pour cause de grève

Axel Constantinoff par
le 29 juillet 2012 à 11h12 , mis à jour le 29 juillet 2012 à 11h14.
Temps de lecture
3min
Des journaux de presse quotidienne (illustration).

La compagnie Air Caraïbes a abandonné mardi la presse papier à bord de ses avions au profit d'une version tout numérique disponible sur tablettes. / Crédits : sxc.hu / DR

A lire aussi
MédiasLes deux journaux ne peuvent être distribués à Paris ce dimanche en raison d'un mouvement social au sein de la Société de Presse Paris Service (SPPS), filiale de Presstalis.

Le Journal du Dimanche et l'Equipe n'ont pas été distribués dimanche à Paris en raison d'un mouvement social à la Société de Presse Paris Service (SPPS), filiale de Presstalis, dont les employés avaient déjà bloqué la distribution des quotidiens nationaux vendredi dans la capitale.
 
"Les ouvriers du livre de la SPPS ont bloqué la distribution du JDD et de l'Equipe dimanche à Paris intra-muros. La banlieue et la province ne sont pas concernées", a-t-on précisé du côté de la direction du JDD.
 
SPPS perd 14 millions d'euros par an
 
Presstalis, condamnée à une restructuration sans précédent, envisagerait un millier de suppressions d'emplois sur 2500 postes. Son conseil d'administration doit se réunir lundi matin. Le tribunal de commerce de Paris doit par ailleurs décider mardi, soit de prolonger la mission du mandataire ad-hoc de Presstalis qui expire à cette date, soit de prononcer sa mise en redressement judiciaire.
 
Des arrêts de travail intervenus jeudi soir avaient déjà privé les Parisiens de leurs quotidiens nationaux vendredi, alors que la distribution des journaux à Paris est faite directement par la SPPS, des imprimeries aux kiosques. En région, en revanche, la distribution est assurée en plusieurs étapes, des rotatives vers les grossistes (dépositaires) puis des dépôts vers les diffuseurs, c'est à dire les détaillants (maisons de la presse, kiosques).
 
La SPPS avait connu un conflit majeur il y a près de deux ans, Presstalis envisageant sa suppression pure et simple. Avec 130 salariés, SPPS perd 14 millions d'euros par an.

Commenter cet article

  • jjtournan : Appelez Montebourg !!!

    Le 29/07/2012 à 12h07
      Nous suivre :
      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      Il marque 4 paniers en 30 secondes et empoche… 10.000 dollars !

      logAudience