En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Et Tapie devint patron de presse


le 19 décembre 2012 à 22h09 , mis à jour le 20 décembre 2012 à 10h14.
Temps de lecture
3min
Bernard Tapie
A lire aussi
MédiasL'offre de reprise de l'homme d'affaires français et de la famille Hersant a été retenue par "100% des banques" créancières et un accord "en cours de signature", a indiqué mercredi soir une source proche du dossier.

Il avait retiré son offre avant de la réactiver mardi. Bernard Tapie est en passe de devenir l'heureux propriétaire, en compagnie de la famille Hersant, des titres restants du Groupe Hersant Médias (GMT). Selon une source proche du dossier, mercredi soir, leur offre conjointe a été retenue par "100% des banques" créancières et un accord est "en cours de signature".

Voir le diaporama : Les sept vies de Bernard Tapie

"La proposition Hersant va être signée par l'ensemble des banques", a indiqué cette source. Cet accord va permettre à Bernard Tapie et la famille Hersant de racheter les créances des banques et de reprendre les derniers titres du groupe de presse régionale, ceux de la région Provence-Alpes Côte d'Azur - les quotidiens La Provence, Nice-Matin, Var-Matin et Corse Matin - et ceux des Antilles et de Guyane - France-Antilles Guadeloupe, France-Antilles Martinique et France-Guyane.

Une validation "sans attendre"

Bernard Tapie et la famille Hersant - Philippe Hersant, président de GHM, ainsi que sa soeur et son frère - avaient déposé fin novembre une offre à 50/50, moyennant un total de 50,5 millions d'euros pour reprendre GHM. Alors qu'un accord devait être signé le 7 décembre avec les banques créancières, à l'expiration de la période de conciliation fixée par le tribunal de commerce de Paris, le groupe belge Rossel avait déposé une offre en dernière minute. Ce qui avait entraîné le retrait de celle de Bernard Tapie.

A l'issue d'une réunion mercredi après-midi avec les banques créancières du groupe Hersant sous l'égide du Ciré (comité interministériel de restructuration industrielle), "les banques se sont décidées à valider la proposition Hersant/Tapie sans attendre" et l'offre faite en dernière minute le 7 décembre par groupe belge Rossel a été rejetée, a précisé la source proche du dossier.

Commenter cet article

  • laper1 : Tapie fait vraiment grand et j'adore la vidéo que vous avez fixé et Merci pour cet article et les informations ici. Titres services

    Le 13/01/2013 à 09h36
  • kosotto1 : Avec les 45 millions d'euros qu'il a perçus du contribuable français, au titre du préjudice MORAL avec la complicité de l'ancien gouvernement, Tapie peut s'offrir un nouveau jouet, qui finalement nous appartient un peu !

    Le 20/12/2012 à 13h42
  • louischom : Comme il a raison de se taire! Deviendrait il prudent?

    Le 20/12/2012 à 09h17
  • kid_cisco : Au secours le revoilà! Il va encore falloir sauver des banques et lui donner l'argent des contribuables.

    Le 20/12/2012 à 09h08
  • 421123 : Au secours!

    Le 20/12/2012 à 01h31
      Nous suivre :
      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      logAudience