En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

L'actualité Social

L'édito éco de Vincent Perrault : le succès de la prime à l'embauche

La prime à l'embauche, un dispositif qui cartonne : plus de 8.000 demandes en 15 jours

Economie

L'ÉDITO ÉCO. La prime à l'embauche, mise en place mi-janvier par François Hollande pour favoriser le retour à l'emploi, connaît un vif succès. Pour Vincent Perrault, spécialiste en économie pour LCI, "c'est bien la première fois qu'un dispositif gouvernemental en faveur de l'emploi cartonne autant". Plus de 8.000 demandes ont été formulées en l'espace de quinze jours pour obtenir cette aide de 4.000 euros destinées aux entreprises de moins de 250 personnes personnes qui embauchent un CDI.

"Refugeeks", un projet d'insertion en informatique pour les réfugiés

"Refugeeks", un projet d'insertion en informatique pour les réfugiés

Economie

Frédéric Bardeau s'est donné pour mission de démocratiser le code informatique grâce un projet nommé Simplon. Jeunes, seniors, non ou peu diplômés... Le programme, qui prend forme autour de cours gratuits, s'adresse à tous, et même aux réfugiés. Le fondateur s'apprête à mettre en place un nouveau programme qui leur est adressé : "Refugeeks". Soutenu par trois grandes fondations, le pilote comportera des cours de français et d'informatique, "avec le rêve secret qu'un jour, on ne fera pas la différence entre les réfugiés et les autres".

Hollande, "très bien comme candidat mais mauvais comme Président"

Grèves et manifestations en France : "C'est un mal français, mais c'est un modèle envié aussi"

Economie

VU D'AILLEURS. "C'est un mal français, mais c'est un modèle envié aussi", a déclaré Mustapha Tossa, rédacteur en chef adjoint de "Monte Carlo Doualiya". La CGT avait lancé jeudi un appel à la grève et à manifester pour dénoncer plus largement le droit des salariés mais surtout la répression syndicale, dont huit ex-salariés de Goodyear, condamnés à de la prison ferme, ont fait les frais. Dans les transports, un train sur deux circule sur les lignes RER A et B en Île-de-France.

Contrôle des VTC : 4000 véhicules passées au peigne fin, 1300 infractions relevées

Contrôle des VTC : 4000 véhicules passées au peigne fin, 1300 infractions relevées

Economie

Ce vendredi, les VTC continuent leur mouvement de contestation. Pendant ce temps, les autorités multiplient les contrôles en vérifie toutes les pièces administratives des véhicules, mais regardent aussi si les chauffeurs sont en possession d'une réservation préalable. En effet, un VTC ne peut stationner dans un endroit en attendant le client. Sur les 4000 voitures contrôlées, 1300 infractions ont été relevées.

État d'urgence : pourquoi taxis, agriculteurs et VTC peuvent manifester librement

État d'urgence : pourquoi taxis, agriculteurs et VTC peuvent manifester librement

Economie

Rassemblements et blocages des routes, taxis, agriculteurs et VTC ont manifesté librement malgré l'État d'urgence. Une situation légale, la loi de 1955 offrant seulement d'interdire "les réunions de nature à provoquer ou entretenir le désordre". En novembre, la manifestations en marge de la COP21 avait pourtant été durement réprimandée. Et ce genre de situations pourrait se reproduire.

Les agriculteurs reçus à l'Elysée : la FNSEA demande l'aide de l'Europe

Les agriculteurs reçus à l'Elysée : la FNSEA demande l'aide de l'Europe

Economie

Les agriculteurs français s'engagent ce mardi dans une nouvelle journée de mobilisation contre la chute des prix. Leurs représentants ont été reçus à l’Élysée par François Hollande. Le président de la FNSEA a confié son impuissance à contenir la colère des agriculteurs, il a appelé l'Europe à "un signal fort". Le président de la République a promis d'en parler avec la chancelière allemande, Angela Merkel, lors de leur rencontre dimanche prochain.

Crise agricole : "Il y a beaucoup de détresse, de désarroi et de souffrance" rappelle la FNSEA

Crise agricole : "Il y a beaucoup de détresse, de désarroi et de souffrance" rappelle la FNSEA

Economie

Ce mardi, le président François Hollande reçoit le monde agricole à l’Élysée. Les syndicats et les agriculteurs ne s’estiment pas satisfaits de la rallonge budgétaire accordée par le gouvernement. Xavier Beulin, président de la FNSEA, a pris la parole à la sortie de la réunion. "Il y a beaucoup de détresse, de désarroi et de souffrance", a-t-il déclaré face aux caméras.

  1. ← Précédent
  2. 1
  3. 2

À Hongkong, la "révolution des boulettes de poisson" tourne à l'émeute

logAudience