En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Des agriculteurs repoussés au gaz lacrymogène devant l'Elysée

Edité par
le 17 décembre 2009 à 07h51
Temps de lecture
3min
Les agriculteurs devant l'Elysée, le 17 décembre 2009.

Les agriculteurs devant l'Elysée, le 17 décembre 2009. / Crédits : LCI

À lire aussi
SocialCes agriculteurs en colère, qui ont répandu de la paille sur la chaussée jeudi matin, accusent Nicolas Sarkozy de "mépriser l'agriculture".

Plusieurs dizaines d'agriculteurs ont manifesté jeudi matin devant l'Elysée, à Paris, pour dénoncer la politique agricole de l'Etat et la baisse de leurs revenus. Les 70 manifestants ont bloqué la rue Saint-Honoré avant d'être délogés par les forces de police à l'aide de gaz lacrymogène et repoussés vers une rue voisine.

Selon Damien Gressin, président des Jeunes agriculteurs d'Ile-de-France, les manifestants sont venus à bord de six bus et 21 camionnettes. "Il y a eu des interpellations", a-t-il déclaré. Les agriculteurs en colère, qui ont répandu de la paille sur la chaussée, accusent Nicolas Sarkozy de "mépriser l'agriculture" et de "condamner l'un des seuls secteurs économiques français dégageant un excédent commercial se chiffrant en milliards d'euros".

"Par son action, Nicolas Sarkozy renonce à défendre efficacement l'agriculture, laissant les Etats-Unis et l'Inde mener une stratégie de puissance économique et politique afin d'affirmer la suprématie de leur 'pouvoir vert'", ajoutent-ils dans un communiqué distribué pendant leur action et signé des Jeunes agriculteurs. En 2009, le revenu annuel moyen des agriculteurs s'est établi à 14.600 euros, en chute de 34% par rapport à 2008, année déjà marquée par un fort recul de 20%, selon les comptes publiés par le gouvernement. La FNSEA, premier syndicat agricole, parle d'un niveau sans précédent depuis trente ans.

Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, a exprimé jeudi matin sur France Inter son soutien aux agriculteurs. Il comprend leur "colère" et leur "désarroi".

Commenter cet article

  • yann-87 : Pour sapl91 : avant de critiquer mon point de vue, tâchez s'il vous plaît de le comprendre! 1 vous ne faites que répéter ce que je dis soit: la crise agricole n'est pas de la responsabilité de M. Sarkozy mais bien de la PAC et de la FNSEA qui a privilégié les très grosses exploitations aux agriculteurs. 2 je connais aussi le milieu agricole même si je n'y travaille pas!

    Le 18/12/2009 à 15h21
  • soso70000 : Hé bibi, demande aux paysans comment ils magouillent, pas à moi !

    Le 17/12/2009 à 18h26
  • laroute501409 : Je ne suis pas dans une région céréalière, mais dans une région laitière, et je peux dire que ces derniers mois, 2 maisons du lotissement où j'habite viennent d'être vendues à 2 agriculteurs. Je connais bien ce monde, venant de quitter le machinisme agricole après 28 années passées à servir ces gens, et bien content d'en avoir fini (manque de respect total)

    Le 17/12/2009 à 17h48
  • bibi32000 : Pour soso 70000: il faut que tu me donnes la recette pour faire passer une maison d'habitation en bâtiment agricole! Ceux qui travaillent aux impôts chez vous sont peut-être particulièrement stupides, alors je comprends mieux votre commentaire... Pour laroute501409, c'est bizarre ici il n'y a plus personne pour acheter les maisons. Avant il y a eu les anglais... En tout cas, je peux te dire que les agriculteurs du secteur ne peuvent plus suivre les cours de l'immobilier depuis bien longtemps. Tous les agriculteurs ne sont pas des céréaliers avec 300 ha en Beauce...

    Le 17/12/2009 à 16h26
  • vigouden : Les agriculteurs sont repoussés à coup de gaz lacrymogène, par contre quand il s'agit d'émeutiers des banlieues, là pas de vague, pas d'interpellation, pas de blessés... Elle est belle la police!

    Le 17/12/2009 à 13h57
      Nous suivre :
      Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

      Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

      logAudience