En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Chômage et économie : les Français voient 2010 en noir

Edité par
le 08 janvier 2010 à 14h48
Temps de lecture
3min
Pôle Emploi

Image d'archives. / Crédits : Reuters

A lire aussi
SocialLes Européens de l'Ouest, et particulièrement les Français, sont les plus pessimistes sur l'évolution du marché de l'emploi et de l'économie, selon une étude réalisée dans plus de 30 pays.

Le sondage (1), réalisé dans 33 pays par le réseau Gallup international, dont, en France, BVA pour la Matinale de Canal+, révèle l'ampleur du malaise que connaissent les Européens de l'Ouest face à la crise, et notamment les Français.

Si 51% des personnes interrogées dans l'ensemble de ces pays (de tous les continents sauf l'Afrique) s'attendent à une hausse du chômage (contre 25% qui escomptent une baisse, 20% une stabilité et 4% sans opinion), cette proportion monte à 68% en Europe de l'Ouest, et à 82% en France. Les Allemands (à 69%) et les Britanniques (à 65%) se situent pour leur part dans la moyenne européenne. Les moins nombreux à s'attendre à une hausse du chômage sont les habitants de pays d'Amérique latine (36%), du Moyen Orient (39%) et d'Europe centrale et orientale (41%). Les Nord-américains (50%) sont dans la moyenne et les Asiatiques un peu plus pessimistes (55%).

Les plus optimistes : les latino-américains

Les différences sont moins fortes entre régions lorsqu'on interroge les gens sur leur avenir professionnel. Le pourcentage de ceux craignant de perdre leur emploi s'établit à 31% dans l'ensemble de l'échantillon comme en Europe de l'Ouest, mais monte à 43% en France et baisse à 27% en Amérique du Nord.

En matière économique, sur l'ensemble des pays, le nombre d'optimistes et de pessimistes s'équilibre, 29% voyant 2010 comme une année de "difficultés économiques", 29% également de "prospérité économique", tandis que 36% pensent qu'elle sera semblable à 2009 (6% sans réponse). Mais 42% des Européens de l'Ouest, et 51% des Français, s'attendent à des difficultés économiques, contre seulement 11% (8% en France) qui prédisent la prospérité. Le pessimisme des Français est toutefois dépassé par celui des Islandais (54%), dont le pays a été frappé de plein fouet par la crise financière.

Les plus optimistes sur la situation économique sont les latino-américains (58% prédisent la prospérité), les habitants du Moyen Orient (39%), suivis de plus loin par ceux d'Europe centrale et orientale (28%), d'Amérique du Nord (28%) et d'Asie (24%).

(1) sondage réalisé entre le 22 octobre et le 23 décembre auprès de 36.556 personnes dans l'ensemble des pays, dont en France auprès d'un échantillon représentatif de 997 personnes, interrogées par Internet les 1er et 2 décembre.

Commenter cet article

  • selection1 : @jaut c'est fait mais je n'ai pas développé

    Le 10/01/2010 à 21h33
  • lioubovnik : Certains commentaires sont empreints d'une telle passion et d'une telle émotion qu'on les croiraient sortis de l'imaginaire.....

    Le 10/01/2010 à 16h22
  • lioubovnik : Réponse à jau1205 vos multiples expatriations ( peu probables)vous ont fait perdre de vue le Code du Travail Français, et révisez les modalités de rupture.

    Le 10/01/2010 à 16h20
  • yann-87 : Pour jau1205 : faux! que ce soit en CDD ou en CDI l'employeur a toujours une période d'essai au cours de laquelle le contrat peut être rompu très facilement! La réalité est que les employeurs ne connaissent que rarement les postes pour lesquels ils cherchent à embaucher, moralité ils cherchent le mouton à 5 pattes du style bac+5 avec 5 ans d'expérience plus des compétences complémentaires pour un CDD et le tout payé même pas 1500?/mois...

    Le 10/01/2010 à 12h21
  • robert51 : Ne comptez surtout pas sur "pole emploi" pour vous aider !!! un conseil , ne faites jamais ce qu'ils disent et faites à votre manière, débrouillez vous par vous même !! J'étais sur une offre où on devait passer par pole emploi pour connaitre les coordonnées exactes (sur internet , les offres disent toujours consulter pole emploi) . La personne qui m'a répondu s'est plantée complètement d'adresse , total: le courrier est arrivé dans un autre service où biensur ne les concernant pas ,on laissait ma demande sur un coin du bureau . La fonction publique et surtout l'éducation nationale , faut pas trop leur en demander . Ils ont leur petit boulot assuré , font leur 25h par semaine et basta ! Quand j'ai rappelé ,m'étonnant de ne pas avoir de réponse , on me dit "on a rien reçu , c'est pas là qu'il fallait envoyer et c'est trop tard maintenant" . Alors excuse moi mais "pole emploi c'est de la M...e" !!

    Le 09/01/2010 à 09h39
      Nous suivre :
      Un Américain bat le record d'altitude en ballon

      Un Américain bat le record d'altitude en ballon

      logAudience