En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le chômage repart à la hausse

Edité par
le 24 février 2010 à 18h07
Temps de lecture
3min
Image d'archives/TF1

Image d'archives / Crédits : TF1

A lire aussi
SocialLe nombre de demandeurs d'emploi a augmenté au mois de janvier après sa stabilisation le mois précédent, selon les données publiées mercredi par le ministère de l'Economie et Pôle Emploi.

Pour Christine Lagarde, cette hausse "confirme que les effets de la crise sur l'emploi n'ont pas disparu". Le nombre d'inscrits au chômage a augmenté en janvier en France métropolitaine, progressant de 19.500 sur un mois, à 2,66 millions, pour ceux sans aucune activité, et de 15.900, à 3,86 millions, avec ceux en activité réduite, a annoncé mercredi le ministère de l'Emploi.
 
Le nombre de demandeurs d'emploi n'ayant pas du tout travaillé dans le mois, à la recherche de tout type de contrat (catégorie A), a augmenté de 0,7% sur un mois, à 2.664.600 en métropole, après avoir baissé en décembre.
 
Sur un an, par rapport au mois de janvier 2009, ce nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi en catégorie A a progressé de 370.400 (+16,1%). En incluant les personnes ayant exercé une activité réduite (catégories A, B et C), le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi a progressé de 0,4% sur un mois, atteignant 3.865.100 en métropole et 4.103.100 avec les Dom. En un an, il a augmenté de 543.800 en métropole (+16,4%).
 
L'augmentation des inscriptions au chômage sur un mois a concerné toutes les catégories de demandeurs d'emplois en janvier, à l'exception des jeunes (-0,8% dans les trois catégories à 643.000). Le mois de janvier a confirmé la persistance de deux points noirs, les seniors et les chômeurs de longue durée. Les inscriptions des plus de 50 ans ont à nouveau augmenté sur un mois, pour atteindre 659.900 (sur les trois catégories). Et le nombre d'inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an, y compris ceux en activité réduite, a dépassé 1,3 million, soit le tiers des demandeurs d'emploi (+2,8% sur un mois, +29,4% sur un an).

Commenter cet article

  • burquard : C"est en effet la triste vérité, il n'y a pas que la crise qui est en cause.........

    Le 25/02/2010 à 12h13
  • burquard : Le chômage avait aussi augmenté en décembre... En plus des mauvais chiffres de janvier, le ministère a communiqué mardi soir une révision des chiffres du chômage pour la catégorie A pour le mois de décembre, qui fait apparaître une hausse pour ce mois alors qu'une baisse avait été annoncée dans un premier temps. Ce communiqué indique que : "Fin décembre, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A s'élève ainsi à 2 645 100 contre 2 611 700 dans la précédente publication (...). Au final, le taux de variation annuel s'élève à 18,7 % (contre 18,5 % dans la publication précédente)"."Corrélativement, le nombre de demandeurs d'emploi tenus d'accomplir des actes positifs de recherche d'emploi (catégories A, B et C) en France métropolitaine augmente nettement plus en décembre 2009 : + 0,6 % au lieu de + 0,2 % (graphique 2). Il s'élève à 3 849 200 contre 3 823 600 dans la précédente publication, soit une révision de + 24 600", poursuit Bercy.

    Le 25/02/2010 à 11h56
  • rocknblues88 : J'ajoute: "Vous serez chômeur, fénéant... assisté... qui ne veut pas travailler... Merci à tous les amis de M. SARKOZY qui ne veulent pas embaucher les jeunes qui n'ont pas d'expérience, qui ne veulent pas des vieux de plus de 45 ans... qui ont de l'expérience... J'ai 54 ans, 36 années de cotisations, et assisté avec 450 Euros/mois, alors qu' il existe sur toute la France (je suis mobile) des centaines de postes correspondants à mon expérience (fraiseur numérique).Voir le site pole-emploi. Je pourrais travailler, cotiser (caf,assedic,SecSoc..) et payer des impots (ben oui, je n'en paie plus) Au lieu de cela, on prefère "m'entretenir","m'assister" pour que je ne fasse rien. Et cette situation va se prolonger avec le recul de l' age de la retraite... Merci M. SARKOZY.

    Le 25/02/2010 à 11h51
  • es23 : De toutes façons de l'emploi, il y en aura de moins en moins en raison de deux facteurs : la recherche du profit à court terme qui entraîne des délocalisations dans les pays à bas coût (surtout à bas salaires pour les esclaves modernes !) et comme deuxième facteurs le remplacement de l'homme par la machine : les ordinateurs du 21ème siècle sont de plus en plus intelligents et sont capables de travailler 24h/24 et une fois le prix d'achat amorti, gratuitement...

    Le 25/02/2010 à 11h01
  • burquard : Si vous suiviez un peu... vous sauriez que les entreprises embauchent à plein.... mais en délocalisant bien sur...tout le savoir faire Français est partit hors de nos frontières chercher les pays à couts moindre pour faire encore plus de bénéfices.. avant on disait "acheter Français pour faire travailler nos entreprises" maintenant c'est dépassé, et je pense que mème la suppression de la taxe professionnelle n'aura aucun effet positif sur l'emploi, je suis dans une région ou le textile était roi avant, énormément d'emplois, et petit à petit toutes les usines ont fermées du fait de la délocalisation sans que personnes des gouvernements successifs ne fasse rien pour les retenir..... il ne faut pas maintenant pleurer que la précarité s'installe de plus en plus dans notre pays.......

    Le 25/02/2010 à 10h47
      Nous suivre :
      Le volcan Kilauea en éruption à Hawaï, les coulées de lave aux portes des habitations

      Le volcan Kilauea en éruption à Hawaï, les coulées de lave aux portes des habitations

      logAudience