ARCHIVES

Le Trafic de Renault va-t-il sauver Sandouville ?

Edité par
le 29 mai 2010 à 11h17
Temps de lecture
3min
L'usine Renault de Sandouville

L'usine Renault de Sandouville / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
SocialLa nouvelle version du Renault Trafic sera produite à Sandouville, usine de Seine-Maritime frappée par la mévente de la Laguna et qui a déjà perdu 1300 salariés.

L'usine Renault de Sandouville, près du Havre, est à elle seule le symbole de la crise qu'a connue l'automobile. Un plan de départs "volontaires" a frappé cette unité de production, victime de la mévente de la nouvelle Laguna.  Ouverte en 1964 pour construire la R-16, l'usine a ainsi perdu 1300 emplois, fin 2008 début 2009 ; elle n'emploie plus actuellement que 2500 salariés. Mais alors que les journées de chômage partiel s'accumulaient et que la grogne montait chez les salariés, Nicolas Sarkozy, en visite dans l'usine (et accueilli par une grève) s'était engagé à sauver le site : "L'Etat est un des actionnaires de Renault. L'Etat travaille main dans la main avec le management de Renault". Et l'Elysée avait promis que l'usine prendrait en charge la construction d'un nouveau véhicule utilitaire en 2012.

Or, selon l'information révélée par Le Figaro, et confirmée depuis officiellement par Christine Estrosi, c'est précisément cette usine de Sandouville qui devrait produire la prochaine version du véhicule utilitaire Trafic, actuellement fabriqué en Espagne et au Royaume-Uni. "C'est un engagement que j'ai obtenu de Renault et de sa direction générale, notamment de M. Pelata", le directeur général délégué du constructeur, a indiqué le ministre. "Je peux vous dire que l'assemblage du nouveau modèle commencera dès 2012". Selon lui, "l'objectif est de stabiliser l'emploi" dans l'usine de Sandouville. La commercialisation de la nouvelle version de Trafic est prévue "à partir de 2013", a encore assuré Christian Estrosi, ajoutant que le volume de production est "sur la base de 150.000 véhicules par an".

Le 20 mai déjà, la direction de Renault avait indiqué que l'usine de Sandouville allait être aménagée à partir de l'été pour produire un véhicule utilitaire dont l'assemblage devrait commencer en 2012. Selon Le Figaro, Renault tente actuellement "de convaincre ses partenaires" Opel et Nissan de transférer également à Sandouville l'assemblage de leurs utilitaires Vivaro et Primastar. "Avec Opel et Nissan, la production de véhicules utilitaires pourrait atteindre au total entre 80.000 et 160.000 exemplaires par an, si l'on prend comme base l'activité des deux dernières années", précise le quotidien.

Commenter cet article

  • diktatur : Que restera-t-il à fabriquer à Batilly? le Master?....

    Le 30/05/2010 à 10h27
  • diktatur : Moins l'Etat aura à dire chez Renault,mieux cela vaudra pour l'entreprise... les maîtres mots pour une société sont: productivité,rentabilité et non déficits publics et assistanat...

    Le 30/05/2010 à 10h25
  • foxie099 : Ce serait donc, d'après l'article, "Christine" Estrosi notre ministre de l'industrie. J'ignorais.

    Le 29/05/2010 à 15h03
      Nous suivre :

      Pharrell Williams fond en larmes sur le plateau d'Oprah Winfrey

      logAudience