En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Retraites : Woerth inflexible...et maintenant?


le 24 septembre 2010 à 08h22
Temps de lecture
4min
[Expiré] [Expiré] paris manifestation retraites cortège pont

Crédits : AFP/F.Dufour

A lire aussi
SocialLes syndicats doivent décider vendredi matin des suites de l'action à donner contre la réforme des retraites au lendemain d'une mobilisation en hausse selon leurs chiffres. "La réforme sera votée et appliquée" a promis Eric Woerth sur France 2 jeudi soir.

 

Pas de "bataille de chiffres" possible pour les syndicats : la mobilisation contre la réforme des retraites est pour eux incontestablement en hausse par rapport au 7 septembre. C'est fort de ce constat que se réunit vendredi matin l'intersyndicale pour décider des suites à donner au mouvement. L'idée d'une manifestation samedi 2 octobre est évoquée par plusieurs centrales syndicales, dont la CFDT, mais certaines centrales souhaitent une grève reconductible.

Le secrétaire général de Force ouvrière Jean-Claude Mailly a plaidé vendredi pour une journée de grève unitaire de 24 heures pour "contraindre le gouvernement à évoluer", en accusant l'exécutif de "nier l'évidence" de la mobilisation contre la réforme des retraites.  "Bloquer le pays, avoir le sentiment que sur 24 heures le pays a tourné au ralenti, cela peut contraindre le gouvernement à évoluer"."En tout cas, il prend des risques s'il n'évolue pas". Il a toutefois admis que cette opinion n'était pas "partagée par d'autres organisations syndicales, en tous les cas dans l'immédiat". "Le président de la République et les parlementaires doivent prendre l'exacte mesure de l'exaspération", soulignait jeudi la CGT dans un communiqué en appelant à l'ouverture de négociations. "Toute autre attitude serait désormais susceptible de provoquer une crise sociale de grande ampleur", dit le syndicat.

"Il y a une décélération incontestable de la mobilisation", estimait jeudi soir Eric Woerth sur France 2, citant autant les taux de grève que les chiffres des manifestations. "S'il y a une décélération, c'est aussi parce qu'on a expliqué, parce que notre réforme est juste et efficace", a-t-il estimé. "Il y a quand même des gens dans la rue, quand même des grèves, donc on doit continuer à expliquer."

Les ouvertures du gouvernement "pas le sujet du soir"

Le gouvernement va "continuer à réfléchir" en lien "avec la majorité sénatoriale" à la question de la retraite des femmes, a-t-il assuré, tout en restant inflexible sur les bornes d'âge (62 et 67 ans). Mais "la réforme sera votée et appliquée car sinon on ne paiera plus les retraites des Français", a répété le ministre, insistant sur son "équilibre général".

Interrogé par LCI sur d'éventuelles ouvertures du gouvernement, le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, a estimé d'une part que "ce n'était pas le sujet du soir" tout en évoquant "le jeu des amendements et du dialogue avec les parlementaires". "C'est dans cette enceinte (le Sénat, ndlr) que la progression de la réforme des retraites se fera", a-t-il dit jeudi. Le secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique, George Tron, a à son tour affirmé qu'il y avait une "décélération sensible" de la mobilisation, signe selon lui que "l'exercice de pédagogie" du gouvernement portait "quelque peu ses fruits".

Commenter cet article

  • maxpatrice : Il tient le coup Woerth, malgré les coups dans le dos et sous la ceinture des socialistes, il va réussir à faire adopter son projet... Chapeau!!!

    Le 25/09/2010 à 23h47
  • no2r : Bravo pour l'incantation.

    Le 25/09/2010 à 17h28
  • karakal75 : Arretez de dire n'importe quoi, Aubry veut remettre le droit de partir à 60 ans, mais avec une retraite à taux plein ou non, en fonction de sa durée de cotisation. Seuls ceux qui auraient commencé à travailler avant 19 ans pourraient partir avec une retraite à taux plein à 60 ans (si 41,5 années de cotisations), je ne vois pas où serait le scandale ? Quant aux impôts, préoccupez-vous plutôt des hausses (pardon, des suppressions de "réductions fiscales") du gouvernement actuel, avant de spéculer sur 2012...

    Le 24/09/2010 à 16h06
  • karakal75 : Certes, mais tous ceux qui n'ont pas manifesté ne sont pas forcément pour cette réforme !

    Le 24/09/2010 à 16h01
  • karakal75 : 1 manifestant sur 3 millions... C'est en effet une très belle preuve !

    Le 24/09/2010 à 15h52
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience