En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

A PSA Aulnay, "la rentrée va être chaude" annoncent les syndicats


le 25 juillet 2012 à 17h10 , mis à jour le 25 juillet 2012 à 17h11.
Temps de lecture
3min
Des ouvriers de l'usine d'Aulnay-sous-Bois PSA manifestent à Paris le 28 juin 2012.

Des ouvriers de l'usine d'Aulnay-sous-Bois PSA manifestent à Paris le 28 juin 2012. / Crédits : BERTRAND GUAY / AFP

À lire aussi
SocialLes ouvriers de l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ont promis mercredi, à la veille de leur départ en vacances annuelles, que la mobilisation sera "forte" et "très suivie" dès leur retour le 4 septembre.

"La rentrée va être chaude, la mobilisation sera forte et très suivie, il va falloir être en forme et, pour ça, on va aller se changer les idées et se reposer en vacances à partir de demain soir (jeudi)", a expliqué Pascal Rivière, salarié au service qualité, à la sortie de l'usine d'Aulnay, qui emploie 3.000 salariés et dont la fermeture a été annoncée pour 2014.

Selon Mohammed Khenniche, délégué du syndicat SUD, "il faut entrer dans l'action dès le retour de vacances le 4 septembre". "Il n'est pas exclu de bloquer la production ou encore les sorties des véhicules pour les ventes. On est prêt à tout, il ne faut rien lâcher", a-t-il assuré. "On se mobilisera avec le plus grand nombre dès la rentrée car il faut démarrer sur les chapeaux de roue", a ajouté Patrice Zahn, délégué syndical de la CGT. "On est prêt à tout et on ne s'interdit absolument rien", a-t-il affirmé.

La direction de l'usine n'enregistrait pas de grévistes mercredi après-midi. Dans la matinée, elle avait indiqué que la production était normale entre 6h00 et 8h00 et que, à partir de 8H00, elle n'était ni à l'arrêt total ni normale mais vivait sous le régime de "stop and go" (alternance entre périodes de production et d'arrêt).
Quelque 8.000 suppressions d'emplois sont prévues au sein du groupe PSA Peugeot Citroën, qui a annoncé la fermeture en 2014 de l'usine d'Aulnay, l'un des gros employeurs de Seine-Saint-Denis.

Commenter cet article

  • __camille__ : En France, la seule chose dont les syndicats sont capables c'est le désordre. Ils ne sont toujours pas sortis de la "lutte des classes" du XIXème siècle. Ils sont incapables se faire des propositions constructives pour pallier les effets de la crise actuelle. Ceci est la grande différence entre eux et leurs homologues allemands.

    Le 26/07/2012 à 16h27
  • thony741 : C'est bien, continuez comme ca messieurs les syndicalistes....Pour les patrons qui hésitent à delocaliser, la décision sera plus facile à prendre.

    Le 25/07/2012 à 18h03
  • saintex54 : Héhé,va y avoir du sport pour le ministre du redressement "improductif" á la rentrée.On va les voir á l´oeuvre toute cette bande de bras cassés.

    Le 25/07/2012 à 18h02
  • optimiste31 : Mais que se sont dit Mr Montebourg et le président de PSA lors de leur rencontre. Je pensais que notre Ministre allait empêcher la fermeture de ce site. Qui faut-il écouter.

    Le 25/07/2012 à 17h33
      Nous suivre :
      Assassin's Creed en vrai dans les rues de Paris

      Assassin's Creed en vrai dans les rues de Paris

      logAudience