En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Air France va supprimer 5122 postes d'ici fin 2013


le 21 juin 2012 à 11h52 , mis à jour le 21 juin 2012 à 14h34.
Temps de lecture
3min
Un avion d'Air France devant le terminal T1 de Roissy

Un avion d'Air France devant le terminal T1 de Roissy / Crédits : Nicolas Dolbeau de la Roche

A lire aussi
SocialLa compagnie aérienne a chiffré son sureffectif à 3.410 emplois, mais entend supprimer 5.122 postes entre décembre 2011 et décembre 2013. Soit plus de 10% de sa masse salariale en France.

Ce sont donc 5.122 postes qui sont concernés. Entre décembre 2011 et décembre 2013, Air France espère donc supprimer plus de 10% de ses 49.300 salariés sous contrat français. Le nombre de départs naturels non remplacés sur la période est estimé à 1.710 et les sureffectifs - qui touchent l'ensemble des catégories de personnels - à 3.410, a précisé dans un communiqué la compagnie aérienne.

"Si les nouveaux accords sont signés, les modalités de traitement des sureffectifs excluront le recours à des départs contraints d'ici fin 2013", a-t-elle ajouté. Mais des licenciements pourraient avoir lieu en 2014 si les chiffres ne sont pas atteints.

"Mesures d'accompagnement"

Les "mesures d'accompagnement" mises en oeuvre en 2012 et 2013 pourront inclure une incitation au départ anticipé en retraite dans le cadre d'un plan de départs volontaires, une incitation au départ volontaire, des incitations "ciblées" au temps partiel et des mesures de partage du temps de travail pour les personnels navigants commerciaux et techniques.

"Une évaluation de l'état d'avancement du plan (...) sera conduite au second semestre 2013. Si son déroulement est conforme aux objectifs, le recours à des départs contraints sera également évité en 2014."

Ces mesures s'inscrivent dans le plan de transformation à trois ans (2012-2014) que le groupe Air France-KLM a lancé en janvier et qui est destiné à restaurer sa rentabilité et à réduire son endettement net de deux milliards d'euros.

Ecoutez la réaction du PDG d'Air France, jeudi lors d'une conférence de presse. (Vidéo - Suppression de postes : le PDG d'Air France s'explique)

Commenter cet article

  • d1v2 : Vous avez parfaitement raison. Suite aux éléctions, mon boss s'apprete a délocaliser dans les pays de l'est. Dans 3 mois, plus de fabrication en france! Et pour répondre a canouh, avec vous déja eu une quelconque responsabilité d'encadrement ou de gestion?

    Le 22/06/2012 à 04h46
  • d1v2 : Nous en sommes la chez air france grace au syndicalisme qui fait de l opposition systématique au bon sens de gestion d'entreprise. S'il avait négocié depuis longtemps sur des positions constructives et en rapport avec une logique économique....Mais ça, c'est trop demander aux français

    Le 22/06/2012 à 04h40
  • danmasta : Ils vont prendre des intérimaires a 1000 euros

    Le 21/06/2012 à 21h53
  • 535 : Canouh, avant le traite les chefs d'entreprise de gros sabots, pourquoi ne montez-vous pas une entreprise, ce n'est pas interdit et vous pourrez embaucher plein de personnel et vous deviendrez très riche LOL

    Le 21/06/2012 à 16h53
  • petitesfleurs35 : Mais les ministres ne paient pas leurs billets de transports quels qu'ils soient !

    Le 21/06/2012 à 16h40
      Nous suivre :
      La bande-annonce surréaliste de la conférence de presse de Poutine

      La bande-annonce surréaliste de la conférence de presse de Poutine

      logAudience