En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Soldes d'hiver 2013

Deux grands magasins parisiens privés de nocturne pendant les soldes


le 26 juin 2012 à 15h21 , mis à jour le 26 juin 2012 à 17h02.
Temps de lecture
3min
Galeries Lafayette distribution commerce
À lire aussi
SocialIl n'y aura pas d'ouverture nocturne pendant les soldes qui débutent mercredi pour deux grands magasins parisiens, le BHV-Rivoli et les Galeries Lafayette situées à Hausmann.

Le BHV-Rivoli et les Galeries Lafayette Haussmann ne pourront pas étendre leurs horaires d'ouverture en soirée pendant les soldes, a indiqué la CGT. Ainsi en a décidé le Tribunal de grande instance (TGI) de Paris lundi. Le syndicat des deux magasins et le Clic-P (intersyndicale qui regroupe les syndicats du commerce de Paris CGT, CFDT, FO, CFTC, SUD et CGC) avaient saisi la justice en référé pour s'opposer à ces ouvertures en soirée à compter du 27 juin.

Dans une décision rendue lundi, le juge a "donné raison aux organisations syndicales qui luttent contre une dérive qui accroît la flexibilité du travail, pose des problèmes insolubles aux salariés et qui nuit à leur santé", indique la CGT, y voyant un "coup d'arrêt pour les nocturnes dans les grands magasins".

BHV et Galeries Lafayette annulent leurs nocturnes

Selon le syndicat, le BHV se voit interdire d'ouvrir jusqu'à minuit le 27 juin, date de début des soldes, sous astreinte de 300.000 euros. Selon une élue CGT du magasin, l'astreinte correspond à peu près au chiffre d'affaires attendu entre 21 heures et minuit. Sous astreinte de 100.000 euros par infraction constatée, les Galeries Lafayette Haussmann se voient de leur côté interdire de prolonger les horaires d'ouverture du 27 juin au 11 août. Le magasin prévoyait trois soirées jusqu'à 22 heures et les autres jusqu'à 21 heures. Il devra fermer ses portes à 20 heures, selon une responsable CGT.

Le groupe Galeries Lafayette a pris note de ce jugement dont il ne fera pas appel et a décidé d'annuler mardi l'ouverture nocturne exceptionnelle pendant les soldes de ses deux principaux magasins parisiens, le BHV Rivoli et les Galeries Lafayette Haussmann. "Nous prenons acte de la décision pour les deux enseignes" a déclaré une porte-parole. Dès l'ouverture des soldes mercredi, les Galeries Lafayette Haussmann fermeront à 20h00 contre 22h00 initialement prévu, et le BHV Rivoli fermera à 20h45 au lieu de minuit.

Commenter cet article

  • frenchinlondon : Quand ces magasins seront fermés, non seulement pour les nocturnes, mais aussi dans la journée après avoir mis la clef sous la porte, les employés au chômage sauront à qui ils doivent le bénéfice de ne plus avoir de problèmes de santé liés à leurs conditions de travail.

    Le 27/06/2012 à 01h32
  • 58pour100 : Les syndicats ont fait perdre 100 000? de TVA et aures taxes avec cette décisions, en effet nos syndicats sont super utiles mais seulement pour que la France plonge...

    Le 26/06/2012 à 21h51
  • webcar-hifi : Travailler oui; mais dans des horaires décents. On n'est pas dans le cadre d'un travail où l'amplitude énorme est due au fait de l'urgence (médecin, pompiers, SAMU, etc ...). Là, on parle de rester ouvert jusque minuit pour que des gens puissent aller acheter 3 conneries en solde dont ils n'ont pas besoin.

    Le 26/06/2012 à 19h34
  • jp20ra : Travaille plus et tu seras pas fauché !

    Le 26/06/2012 à 19h02
  • wooki67 : Les gens en france ne veulent pas travailler c tout!!!!! et les syndicats ne veulent pas que les societes gagnent de l argent et offrent de nouveaux emplois!!!!!

    Le 26/06/2012 à 18h11
      Nous suivre :
      Des clichés officiels pour le premier anniversaire de Baby George

      Des clichés officiels pour le premier anniversaire de Baby George

      logAudience