ARCHIVES

Doux: les offres de reprises partielles validées sur cinq sites


le 10 septembre 2012 à 15h49 , mis à jour le 11 septembre 2012 à 14h10.
Temps de lecture
2min
À lire aussi
SocialLe tribunal de commerce de Quimper (ouest) a décidé lundi de valider les offres de reprises partielles de cinq sites sur les huit du pôle frais du groupe volailler français Doux.

Le tribunal de commerce a choisi de valider les offres de reprise partielles pour les sites de Blancafort (Cher), Boynes (Loiret), Laval (Mayenne), Sérent et Pleucadeuc (Morbihan). Trois autres sites ne bénéficiaient pas d'offres de reprise: Graincourt (Pas-de-Calais), La Vraie-Croix (Morbihan), et Le Pontet (Vaucluse).

Une première réaction syndicale est tombée : "Je pense que je suis plus déçu que content, même si les sites sont tous repris à part ceux qui ont été liquidés dernièrement", a commenté Jean-Luc Guillard, responsable syndical central CFDT Doux. "Ce n'est pas une satisfaction d'annoncer qu'il y a plus de 1000 licenciements, surtout dans une entreprise comme la nôtre qui avait du potentiel pour préserver tous les emplois. On a laissé l'entreprise à la dérive et c'est les salariés qui paient les pots cassés. Je ne suis pas du tout content", a-t-il lancé à l'issue du jugement.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Les mots tendres de Chelsea Clinton pour sa maman

      logAudience