En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fralib : Montebourg annonce la reprise des négociations


le 25 mai 2012 à 12h07 , mis à jour le 25 mai 2012 à 15h38.
Temps de lecture
2min
Montebourg aux Fralib : "je vous l'avais dit que je reviendrai"

Mobilisation générale pour tenter de sauver le site de Fralib, unique entreprise en France à fabriquer des thés et infusions. Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, qui s'est engagé à trouver une solution, s'est rendu sur place. / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
SocialLe ministre de Redressement productif, qui se rendait vendredi sur le site de l'unique entreprise fabriquant des thés Lipton et Eléphant en France, a également annoncé la nomination d'un médiateur.

"Unilever accepte de revenir à la table des négociations". Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a annoncé vendredi à Marseille que le groupe anglo-néerlandais Unilever a accepté de rouvrir les négociations sur le sort de Fralib. L'unique entreprise en France à fabriquer les thés Lipton et les infusions Eléphant est menacée de fermeture faute de rentabilité.

Le groupe, a-t-il précisé à la presse, accepte "de ne pas demander l'exécution de la décision de justice qui ordonnait l'évacuation de l'usine". Le ministre a annoncé la nomination d'un médiateur "pour examiner les différents projets de reprise" qui lui fera un point dans un mois.

Les premiers contacts avec Unilever sont prévus la semaine prochaine à Marseille, a-t-on indiqué à Reuters de source syndicale. Fralib, qui emploie 182 personnes, est située à Gémenos, à une vingtaine de kilomètres de Marseille.

Durant la campagne électorale, François Hollande avait fait part de sa volonté de "faire pression" sur les dirigeants d'Unilever pour que les machines ainsi que la marque Eléphant, qui a été créée en 1896 à Marseille, soient cédées aux employés dans le cadre d'une solution alternative de reprise des activités.

Commenter cet article

  • lycia64 : Cephee : bien parlé !

    Le 26/05/2012 à 15h21
  • lucidite : Sur les quatre sites de production Européens d'Unilever, Fralib représente 23% de la production, mais 57% des coûts. Son coût de production par unité est trois fois supérieur à celui du site de Bruxelles (pourtant, pas tout-a-fait le tiers-monde). C'est ça le savoir-faire français, c'est la triste réalité. Quelle donc va être la base de ces nouvelles négociations ? Difficile d'y voir bien loin, sauf bien sur si M Montebourg décide que les salaires de Fralib figurent sur votre prochain avis d'imposition. Mais il ne ferait pas ça !

    Le 25/05/2012 à 23h56
  • infoniko : Puisque les salariés pensent que l'usine est rentable, qu'ils la reprennent. ils vont être patron et vont vite comprendre que c'est moins joyeux qu'il n'y parait.

    Le 25/05/2012 à 21h36
  • monacfrance : Excellent. C'est vrai qu'il prend le thé tard .....

    Le 25/05/2012 à 18h47
  • assacar : A JECLFL : vous n'avez pas lu le début de mon post.....moi voter socialiste, je préfèrerais me couper un doigt mais ce qui est fait est fait et la démocratie a parlé alors ce que je vois ce sont des salariés dans la mouise, alors que notre ministre soit de gauche de droit ou de je ne sais ou, je mainteins que je lui souhaite bonne chance dans le seul et unique intérêt de ces salariés. ps : a part ça je suis d'accord naturellement avec tout ce que vous avez écrit...

    Le 25/05/2012 à 18h34
      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience