En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Hausse de la CSG ? Phase de "réflexion intellectuelle", assure Vallaud-Belkacem


le 19 juillet 2012 à 09h59 , mis à jour le 19 juillet 2012 à 10h05.
Temps de lecture
3min
Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem / Crédits : ABACA

A lire aussi
SocialLe porte-parole du gouvernement précise jeudi qu'aucune décision n'a été prise au sujet d'une augmentation de la Contribution sociale généralisée. Benoît Hamon accuse lui l'opposition d'entretenir à ce propos "fantasmes et légendes".

Au cœur d'une polémique dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale il y a quelques jours, la question de l'augmentation de la CSG a été abordée par jeudi la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem. "Les décisions ne sont pas prises. On est dans la réflexion intellectuelle", a assuré la ministre sur France Info.

Des députés UMP avaient accusé mardi le  gouvernement de vouloir "troquer la TVA Sarkozy contre la CSG Hollande" en envisageant une hausse de la Contribution sociale généralisée, une allégation sans "aucun fondement", s'était alors défendu le ministre délégué au Budget Jérôme Cahuzac. Le ministre délégué chargé de l'Economie sociale et solidaire, Benoît Hamon, a déclaré pour sa part sur i-Télé que le sujet faisait seulement l'objet pour l'instant d'un "débat", accusant l'opposition d'entretenir à ce propos  "fantasmes et légendes".

"Il va y avoir des économies à faire"

Sur les mesures d'économies prévues dans le collectif budgétaire, Najat Vallaud-Belkacem a précisé que 1,5 milliard de surgel des dépenses avait été acté. "Ce qui signifie que dans les administrations, dans les ministères, il va y avoir des économies à faire".

"Chaque ministre a la charge d'interroger la pertinence de ses propres politiques publiques, de voir comment mettre fin à un certain nombre de doublons ou de dépenses inutiles", a-t-elle ajouté. Quant à une aide des pouvoirs publics à la filière automobile, il ne s'agira "pas tant de jouer aux pompiers en permanence". Il s'agira de "faire en sorte d'anticiper les transitions à venir, de faire en sorte d'investir dans les véhicules électriques, les véhicules propres, pour  permettre à l'industrie automobile de repartir sur de meilleures bases", a souligné la porte-parole.

Commenter cet article

  • fimadou : Non,ça fait 40 ans,depuis Mitterrand.

    Le 21/07/2012 à 11h04
  • avecsarko30 : Ces socialos ne savent qu'encourager la médiocrité et l'assistanat car ils sont médiocres, et que beaucoup de leurs dirigeants vivent depuis toujours dans les ors de la République aux frais des citoyens. Combien sont chefs d'entreprise ou de profession libérale ?

    Le 21/07/2012 à 08h44
  • arnod28 : Justement, tout est sous contrôle : on parle pour ne rien dire

    Le 20/07/2012 à 11h06
  • sabyne001 : @kosotto : mais bien sur , ................et la marmotte.................!!!!!

    Le 19/07/2012 à 16h12
  • bob420 : La csg, on ne sait pas, par contre ce dont on est sûr c'est que la tva social, c'est fini...400? par ans en moyenne de plus par ménage...c'est pas négligeable, ça rattrappe même la defiscalisation des heures sup!

    Le 19/07/2012 à 16h04
      Nous suivre :
      Var : les images aériennes de la ville de Hyères inondée

      Var : les images aériennes de la ville de Hyères inondée

      logAudience