ARCHIVES

Le déficit de la Sécurité sociale se réduit moins vite que prévu en 2012


le 05 juillet 2012 à 12h00 , mis à jour le 05 juillet 2012 à 12h39.
Temps de lecture
3min
secu sécurité sociale assurance maladie
À lire aussi
SocialLe déficit de la Sécurité Sociale s'élève en effet à plus de 15 milliards d'euros avant les mesures du gouvernement. Par conséquent, il se réduit moins vite que prévu en 2012, a indiqué jeudi une source proche de la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale.

Le déficit de la Sécurité sociale se réduit moins vite que prévu en 2012, selon une mise à jour des comptes prévisionnels présentée jeudi au gouvernement, a indiqué jeudi une source proche de la Commission des Comptes de la Sécurité Sociale (CCSS). Le "trou" estimé pour 2012, sans les mesures correctives que va prendre le gouvernement, s'élève à 15,5 milliards pour le régime général contre 13,8 milliards initialement prévus lors de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) votée en 2011 sous la précédente majorité. En 2011, le déficit du régime général était de 17,4 milliards.

Cette mise à jour des comptes ne tient pas compte des mesures budgétaires rectificatives du gouvernement annoncées mercredi, mais intègre l'augmentation du Smic et le décret retraite pris récemment en faveur des salariés ayant commencé à travailler avant 20 ans. Mercredi, dans son budget rectificatif pour 2012, le gouvernement a annoncé que sur 7,18 milliards de mesures nouvelles, 2,3 milliards seraient attribués à la Sécurité sociale. Dans le détail, pour le régime général, la mise à jour de la CCSS donne un déficit de 15,5 milliards dont 6,8 pour la branche maladie, 5,8 pour la retraite et 2,7 pour la famille.

En ajoutant le Fonds de solidarité Vieillesse (FSV), qui finance le minimum vieillesse et dont les comptes se détériorent le total du déficit de la Sécu monte à 19,9 milliards, contre 20,9 milliards en 2011. La dégradation du déficit prévisionnel de la Sécu pour 2012 est liée à la dégradation de la conjoncture économique. Les recettes sur revenus d'activité sont révisées à la baisse de 2,6 milliards dont 1,5 milliard lié à la baisse de la masse salariale et 400 millions à l'impact de la hausse du Smic.
 
 

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Zapnet : la glace plus forte que le pont ?

      logAudience