ARCHIVES

Le plan de soutien à l'automobile présenté dans deux semaines


le 12 juillet 2012 à 10h46 , mis à jour le 12 juillet 2012 à 12h19.
Temps de lecture
3min
Usine de Peugeot PSA en France.

Usine de Peugeot PSA en France. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
SocialAprès l'annonce de la suppression de 8.000 postes par PSA, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé que le plan de soutien à la filière automobile sera présenté le 25 juillet par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Jean-Marc Ayrault l'avait annoncé lors de son discours de politique générale, le 3 juillet. Le plan de soutien à la filière automobile sera présenté le 25 juillet par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a confirmé jeudi le Premier ministre, après l'annonce de 8.000 suppressions de postes supplémentaires chez PSA Peugeot Citroën.

Le Premier ministre demande à la direction de PSA "d'engager sans délai une concertation exemplaire, loyale et responsable avec les partenaires sociaux afin que toutes les alternatives que pourraient proposer les représentants des salariés et leurs experts puissent être étudiées et discutées, avec comme objectifs premiers la préservation durable de l'emploi et le maintien d'une activité industrielle sur tous les sites français", lit-on dans un communiqué.

Montebourg va recevoir les parties concernées par cette restructuration

"Le Premier ministre a demandé à M. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, de recevoir l'ensemble des parties concernées par ce plan de restructuration, et de présenter un plan de soutien à la filière automobile dès le conseil des ministres du 25 juillet", poursuit le communiqué.

En plus des 3.000 emplois que représente l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le premier groupe automobile français compte supprimer 3.600 emplois de structure par départs volontaires et 1.400 emplois dans son usine de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Lire également nos articles :

>PSA : les politiques s'interrogent sur les responsabilités  

>PSA : pour la CGT, "la guerre est déclarée"  

>PSA en nette hausse à la Bourse de Paris  

Commenter cet article

  • claudcouledouce : Ridicule ! Sans dividende il n'y a pas d'entreprise. Les gens qui placent leur argent au lieu de le dilapider iront le placer ailleurs.

    Le 13/07/2012 à 10h25
  • claudcouledouce : Anetta vous ne vous souvenez pas des obstacles dressés devant la droite et vous oublier l'annulation des accords de compétitivité-emplois, l'annulation de la TVA sociale qui s'accompagnait d'une baisse des charges sociales et l'augmentation des cotisations retraite. Tout ça en 2 mois à peine pour couler nos entreprises et les obliger à prendre des mesures drastiques. Il ne faut pas beaucoup de temps à la gauche pour casser tout ce qui va dans le bon sens.

    Le 13/07/2012 à 10h22
  • al38240 : Anetta : on parle d'une entreprise privée, PSA, pas de la droite ou de la gauche.. Revenez un peu sur terre.

    Le 12/07/2012 à 19h30
  • anetta1 : C'est complètement faux ce que vous dites, la droite était majoritaire même au parlement depuis dix ans et rien ne lui barrait la route, alors c'est bien de sa faute et c'est tout.

    Le 12/07/2012 à 16h33
  • assacar : Vous la créez comment la société de 1000 salariés sans les actionnaires ? vous demandez un chèque au salarié à m'embauche pour qu'il finance son outil de travail ? la philosohie n'a jamais répondu a cette question cruciale de la poule et de l'oeuf, par contre la réalité a répondu a une autre question : c'est le patron ou le salarié le premier ? là au moins on a une réponse, ce n'est pas le salarié....arrêtez donc comme d'autre de toujours jeter la pierre aux actionnaires, sans eux il n'y a pas de société de 1000 salariés....le salarié ne crée pas l'entreprise, le salarié vend sa force de travail contre un salaire a un patron qui lui a crée l'entreprise et donc l'emploi de son salarié....les choses vont dans un sens, pas dans l'autre...

    Le 12/07/2012 à 16h06
      Nous suivre :

      Pharrell Williams fond en larmes sur le plateau d'Oprah Winfrey

      logAudience