En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les ingénieurs échappent à la crise et au chômage


le 22 juin 2012 à 16h00 , mis à jour le 22 juin 2012 à 17h23.
Temps de lecture
3min
un ingénieur dans l'industrie

un ingénieur dans l'industrie / Crédits : Digital Vision / Thinkstock

A lire aussi
SocialEn 2011, le taux de chômage chez les ingénieurs s'est établi à 3,5%, enregistrant même une baisse par rapport aux années précédentes, tandis que leur salaire annuel moyen connaissait une progression, selon une enquête de l'observatoire des ingénieurs.

En France métropolitaine, le chômage s'établit à 9,6% de la population active. Pour les ingénieurs, il était de 3,5% en 2011, selon une  enquête de l'observatoire des ingénieurs rendue publique vendredi. Ce taux est en baisse d'un point par rapport à 2010 et de deux points par rapport à 2009.

Parmi les ingénieurs au chômage, 27% étaient de jeunes diplômés à la recherche d'un premier emploi. Au sein des différentes catégories d'ingénieurs, les ingénieurs d'études, recherche et conception - les plus nombreux - ont été plus souvent touchés par le chômage en 2011 que la moyenne (4% ont perdu leur emploi), tandis que les informaticiens ont été plutôt épargnés (1,3%).

Moins d'ingénieurs craignent pour leur emploi

En matière salariale, le salaire moyen annuel des ingénieurs ayant le statut de cadre a progressé au cours des trois dernières années. Il était de 67.191 euros bruts en 2011, contre environ 65.000 en 2010 et 63.000 en 2009. La part des ingénieurs craignant pour leur emploi a diminué. Ils étaient dans ce cas 12% en 2009, 9% en 2010, et seulement 7% en 2011.

En 2011, les femmes représentaient 17% des ingénieurs, mais leur part était de 26% chez les moins de 30 ans. Les écarts de salaires entre hommes et femmes évoluent avec l'âge, démarrant à 6% chez les ingénieurs débutants et culminant à 25% chez les 45-49 ans.

Selon cet observatoire qui a interrogé près de 45.000 professionnels via un questionnaire en ligne, le nombre des ingénieurs diplômés était proche de 750.000 personnes en 2011, soit environ 20.000 de plus que l'année précédente. Chaque année, la profession compte plus de 30.000 diplômés. Huit ingénieurs sur dix ont le statut cadre, la proportion grimpant à 90% trois ans après la fin des études.

Commenter cet article

  • gestionniste : Si vous regarder les annonces pour les ingénieurs sur les site d'emploi, vous constaterez que les salaires proposé, même pour les ingénieurs confirmés, sont plutôt vers35000- 40000 euros brut par an que vers 65000 comme le dit cet article.

    Le 23/06/2012 à 08h13
  • inspatatrac : Vous avez tout dit.....

    Le 22/06/2012 à 22h48
  • moijebosse : J'ai commence par aller travailler pour 600 Euros par mois a Prague sans famille et sans les amis, pour revenir avec une expérience solide et 3 langues parlées après 8 ans. J'invite tous ceux qui critiquent ceux qui réussissent a faire e même plutôt que d'être sans arrêt jaloux. Et le plus dure, c'est de se faire qualifier de "privilégié" par ceux qui n'ont jamais eu le courage de faire le moindre effort.

    Le 22/06/2012 à 21h23
      Nous suivre :
      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      logAudience