En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les salariés d'Orchies suspendent leur menace d'incendier des produits


le 27 juillet 2012 à 15h36 , mis à jour le 27 juillet 2012 à 15h49.
Temps de lecture
3min
Des palettes

Des palettes / Crédits : AFP

A lire aussi
SocialLes salariés du site MGF Logistique d'Orchies (Nord), en liquidation judiciaire, ont suspendu vendredi leur menace de mettre le feu à des produits dangereux. Ils attendent maintenant les nouvelles négociations qui auront lieu lundi.
Ils étaient prêts à incendier des produits dangereux pour se faire entendre. Mais dans l'attente de nouvelles négociations lundi sur les reclassements et les primes extra-légales, les salariés de du site MGF Logistique d'Orchies (Nord) ne mettent pour le moment pas leur menace à exécution. "La tension est toujours présente" sur le site, où sont stockés des produits d'entretien et des peintures pour automobiles, a toutefois déclaré Corinne Douay (CGT), élue suppléante au CE. La menace est "suspendue" mais elle est "encore très présente, (...) les plus virulents sont prêts à faire péter le bâtiment", a-t-elle affirmé. Les salariés se sont engagés à ne plus brûler de palettes de produits, comme ils avaient fait jeudi, et à ne plus monter sur le toit du bâtiment.
 
Les 53 salariés vont être licenciés car leur entreprise a été placée en liquidation judiciaire lundi, trois mois après avoir été filialisée. Ils pensent, comme l'a résumé l'un deux, qu'"on a filialisé pour mieux fermer". Une trentaine de salariés continue d'occuper le site, selon Mme Douay, mais ils ont accepté que quatre camions sortent du site pour approvisionner des clients. Au terme d'environ sept heures de négociations avec la direction par l'intermédiaire de la direction départementale du travail jeudi, MGF Logistique a proposé une enveloppe de 180.000 euros pour les primes extra-légales des salariés, proposition refusée par les salariés. Des solutions de reclassement interne et externe ont également été évoquées, mais, selon Mme Douay, "on ne parle que d'hypothèses". Les négociations doivent reprendre lundi à Lille à la direction départementale du travail.
Commenter cet article

  • dd059 : Alors la gauche, vous êtes où ?

    Le 27/07/2012 à 19h44
  • james01133 : Polluer pour ce faire entendre, ce n'est pas raisonnable. Je comprends le désarroi de ses salaries qui n'ont aucune assurances sur leur futur, mais polluer, en brulant des produits toxiques ce n'est pas une solution acceptable, et ils perdront la sympathie du public.

    Le 27/07/2012 à 17h36
  • libertecherie65 : Ne vous en faites pas....vous avez voté hollande! il va vous aider....

    Le 27/07/2012 à 17h14
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina, pop Star de The Voice en Italie

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina, pop Star de The Voice en Italie

      logAudience