En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Mondial de l'Auto

Plan automobile : les demandes de l'Etat en échange de l'aide


le 25 juillet 2012 à 13h06 , mis à jour le 24 septembre 2012 à 11h47.
Temps de lecture
3min
Photo d'archives.
A lire aussi
SocialLe gouvernement socialiste français demande la "pérennisation des sites de production" en échange de son aide au secteur, a déclaré Arnaud Montebourg.

Le gouvernement va demander aux constructeurs automobiles la "pérennisation des sites de production" en échange de son aide au secteur, a déclaré mercredi Arnaud Montebourg, sans citer explicitement Peugeot-PSA-Citroen. Le groupe a annoncé le 12 juillet un plan de suppression de 8.000 postes et la fermeture prochaine du site d'Aulnay-sous-bois.

 

Le ministre du Redressement productif a fait cette annonce dans le cadre de la présentation du plan d'aide à la filière automobile. Il a également précisé que ""Les laboratoires de Recherche & Développement", pour laquelle le gouvernement prévoit des financements, "devront être maintenus sur le territoire national".

 

L'accroissement des bonus, dont le coût est estimé à 490 millions d'euros,  sera lui compensé par des malus financiers aux véhicules les plus polluants. Les seules dépenses nouvelles comptent 120 millions d'euros d'aide à la réindustrialisation pour les PME qui créent ou maintiennent de l'emploi, un fonds de 50 millions d'euros pour la mutualisation de certaines actions de la filière, et 5 millions d'euros de surcoût de la dépense publique lié à l'accroissement du parc électrique de l'Etat. Les autres fonds sont issus de redéploiements ou de maintiens d'engagements précédents.

 

Pour connaître le plan complet de l'Etat pour le secteur automobile, lire >Du vert pour sortir la filière automobile du rouge

Commenter cet article

  • m1pe : Pour acheter une voiture électrique, il faut assez gagner pour pourquoi ne serait-ce que payer les 80 euros par mois pour la location de la batterie. Et même si je change tous les deux ans de voiture, je n'ai aucun interet à acheter une voiture électrique

    Le 27/07/2012 à 18h45
  • heybaal : Oh mais ils n'en veulent pas ! Et nous, contribuables, n'en voulons pas non plus !

    Le 27/07/2012 à 12h51
  • heybaal : En gros on fonctionnarise le secteur automobile. J'en prends note. Et ça rapporte quoi ? Non parce que vous vous souvenez, la crise, la dette, tout ça, c'est en fonctionnarisant les secteurs privés qu'on règle les problèmes ? Si c'était le cas depuis le temps ça se saurait, non ?

    Le 27/07/2012 à 12h43
  • lieric : J'ai trouvé ! Une Yaris ; la Peugeot trop cher, la Renault une location tous les mois en plus du prix d'achat ... Merci Montebourg

    Le 26/07/2012 à 08h26
  • mactan1 : Vu le plan du gouvernement pour sauver l'industrie automobile française , à leur place je ne prendrais pas l'aide de l'état , comme cela je leurs devrais rien du tout ...

    Le 26/07/2012 à 07h59
      Nous suivre :
      Comment Valls utilise Fleur Pellerin pour éviter de poser seul avec Zahia

      Comment Valls utilise Fleur Pellerin pour éviter de poser seul avec Zahia

      logAudience