En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Crise financière

Portugal: les bénéficiaires d'aides sociales appelés à se rendre "utiles"


le 23 août 2012 à 16h51 , mis à jour le 23 août 2012 à 16h58.
Temps de lecture
3min
Le drapeau du Portugal.

Le drapeau du Portugal. / Crédits : GETTY IMAGES/COMSTOCK

À lire aussi
SocialCertains bénéficiaires de l'allocation pour la réinsertion sociale au Portugal devront exercer une "activité socialement utile" jusqu'à 15 heures par semaine pour continuer de bénéficier de cette aide, a décidé jeudi le gouvernement.

Cette mesure concernera les personnes aptes à exercer une activité professionnelle et qui n'ont pas d'enfants ou de personnes âgées à leur charge. "Ceux qui refuseront de réaliser ces activité socialement utiles, perdront cette prestation", a affirmé le ministre. Ses bénéficiaires seront notamment appelés à participer "au nettoyage de
jardins publics, à des travaux de rénovation dans des institutions sociales ou à l'organisation d'évènements sportifs et culturels", a cité en exemple M. Mota Soares.

Le revenu social d'insertion (RSI), une allocation qui a pour objectif d'aider les personnes sans ressources jusqu'à ce qu'elles retrouvent un emploi, "est un droit qui comporte aussi des devoirs", a déclaré le ministre de la Solidarité sociale, Pedro Mota Soares, lors d'une conférence de presse à l'issue du conseil des ministres.

Fin juin, quelque 339.000 Portugais percevaient ce revenu d'insertion, dont le montant moyen s'élevait à un peu plus de 92 euros par mois, d'après des données de la sécurité sociale. Le gouvernement estime pour sa part que près de 60.000 personnes touchent le RSI sans être inscrites dans un centre de recherche d'emploi.

Cette mesure était une promesse de campagne du gouvernement de centre-droit, au pouvoir depuis que le Portugal s'est vu accorder en mai 2011 une aide internationale de 78 milliards d'euros, en échange d'un vaste programme de rigueur et de réformes pour assainir ses finances publiques. Ce plan d'économies sans précédent comprend notamment une hausse généralisée des impôts et la baisse des salaires des fonctionnaires ainsi que des prestations sociales.

 

Commenter cet article

  • 421123 : Je ne vous souhaite pas de vous retrouver un jour au chômage!

    Le 25/08/2012 à 20h55
  • endiendo2 : Pour réaliser des travaux que l'état n'a plus d'argent pour faire faire ? je pense aux monuments historiques..

    Le 24/08/2012 à 18h29
  • dom145 : S'il y avait du travail, il n'y aurait pas 3 millions de chômeurs; et donc votre raisonnement, "d'une salarié qui ne mesure pas l'immense chance d'avoir un job et un salaire" stupide décrit votre personnalité et votre manque d'objectivité !!! Est-ce que vous êtes prêt SINCEREMENT à échanger votre place avec un chômeur ???

    Le 24/08/2012 à 11h48
  • dom145 : Expliquez le travail qu'ils vont faire, vu le nombre de chômeurs qui explose ???

    Le 24/08/2012 à 11h44
  • gruikui : Le souci est qu'il y a déjà en chômage de masse, donc ils vont faire quoi au final ? Licencier les travailleurs, les mattre sous ces aides et les faire revenir bosser quasiment gratuitement pour eux ? Attention ces mesures sont à double tranchants, notamment pour les salariés en poste.

    Le 24/08/2012 à 10h29
      Nous suivre :
      Candidates au jihad : le témoignage de parents et d’une repentie

      Candidates au jihad : le témoignage de parents et d’une repentie

      logAudience