En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

PSA : 8.000 suppressions d'emplois directes... mais combien d'indirectes ?


le 13 juillet 2012 à 16h28 , mis à jour le 13 juillet 2012 à 16h34.
Temps de lecture
3min
Des ouvriers de l'usine d'Aulnay-sous-Bois PSA manifestent à Paris le 28 juin 2012.

Des ouvriers de l'usine d'Aulnay-sous-Bois PSA manifestent à Paris le 28 juin 2012. / Crédits : BERTRAND GUAY / AFP

A lire aussi
SocialLes syndicats pointent le nombre d'intérimaires concernés par les réductions d'effectifs chez le constructeur automobile français. Les sous-traitants, notamment à Aulnay-sous-Bois, craignent également pour leurs carnets de commande.

Le compte n'y est pas. Si PSA Peugeot Citroën a détaillé ses suppressions de postes par site vendredi, qui doit conduire à 8.000 emplois en moins dans le groupe d'ici 2014, le nombre d'emplois indirectement concerné reste encore vague.

Ainsi, le site de Poissy, dans les Yvelines, doit accueillir, en reclassement interne, 1.500 salariés du site d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en remplacement progressif des intérimaires dont le contrat touchera à sa fin a précisé le directeur industriel de PSA. Ils sont 1.300 à y travailler selon la direction. Le site d'Aulnay emploie encore 300 intérimaires.

Sur le site de Sochaux, qui doit réduire ses effectifs de 579 CDI, environ 700 des 1.600 intérimaires ne devraient pas être reconduits, a indiqué la CGT. En cause : la baisse de la production des Peugeot 3008 et 5008 et de la Citroën DS5, annoncée en juin. Les autres sites concernés par des plans de départs volontaires craignent pour leurs intérimaires. Ils sont 800 à travailler à Mulhouse (dans le Haut-Rhin), 320 à Trémery (en Moselle).

... et les sous-traitants

Derrière la question des intérimaires se pose aussi celle des sous-traitants et de toute l'économie régionale. A Metz, les sous-traitants comptent entre 700 et 900 emplois. En Seine-Saint-Denis, avec la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois prévue pour 2014, selon la CGPME du département, ce sont "plus de 7.000 emplois dans mes services et le commerce" qui sont menacés. Le syndicat patronal des PME comptabilise les sous-traitants, mais également les commerces qui vivaient de la présence des salariés de PSA dans les environs.

Car pour chaque ouvrier d'une usine automobile, il faut compter deux ou trois salariés sous-traitants, selon des analystes. Mais face à ce plan, tous ne sont pas logés à la même enseigne. Ce sont les sous-traitants qui ne travaillent pas directement avec le constructeur qui risquent d'être les plus fragilisés, estimaient des syndicalistes de Faurecia, lui-même sous-traitant de PSA. De même, certaines régions, comme le Nord-Pas de Calais, moins concernées par les annonces, s'estiment (encore) épargnées.

Commenter cet article

  • bugscannes : Belle reussite de ce gouvernement il m'avait semblé entendre ""nous ne laisseront pas faire ""!!!!et arcelor ce n'est pas fini dunkerque commence a bouger !!!!

    Le 12/12/2012 à 06h04
  • paul-75 : La sous-traitance industrielle, encore et toujours industrielle, mais quand donc les journalistes comprendront-ils que la sous-traitance c'est aussi les services ! Je dirais même SURTOUT les services (prestation de services, prestations intellectuelles...) puisque ceux-ci totalisent 60% des flux de la sous-traitance totale en France ! Les dégâts collatéraux chez les prestataires de services (SSII, SICT...) vont représenter plusieurs milliers de postes, qui s'en soucie ?

    Le 15/07/2012 à 21h13
  • libertecherie65 : Mais tout va bien ...regardez hollande il rit aux éclats....

    Le 14/07/2012 à 18h42
  • clementine1218 : On a la présidence normal celle de 81 qui nous a fait perdre des milliers d'entreprises et d'emplois sur le long terme . On a eu beau prévenir les jeunes et moins jeunes ils ne nous ont pas écoutés .Résultat nous voilà revenu a la case départ et dans 30 ans ce sera pareil les jeunes d'aujourd'hui voteront a droite car ils auront enfin compris mais leurs enfants voteront a gauche par désobéissance. A moins qu'on est plus besoin de voter les politiques seront tous a Bruxelles pour prendre les mauvaises décisions.

    Le 14/07/2012 à 03h28
  • jlub84 : En voila une solution qu'elle est geniale!!! Tout le monde au chomage pour embeter les actionnaires (MDR).

    Le 14/07/2012 à 01h19
      Nous suivre :
      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      logAudience