En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
 powered by

Cannes 2012 : Robert Pattinson jubile sur les marches

par
le 25 mai 2012 à 17h59 , mis à jour le 25 mai 2012 à 19h41.
Temps de lecture
3min
Robert Pattinson et l'équipe de Cosmopolis sur les marches à Cannes

Robert Pattinson et l'équipe de Cosmopolis sur les marches à Cannes / Crédits : AFP

À lire aussi
Dossier Festival de CannesCe 25 mai, le Festival de Cannes s'apprête a découvert le nouveau film de David Cronenberg, Cosmopolis, avec un rôle attendu pour Robert Pattinson. Retour sur la montée des marches.

Cosmopolis sort en salles de cinéma ce vendredi 25 mai, en simultané de sa projection au Festival de Cannes. Le nouveau film de David Cronenberg est autant attendu en raison de la folie maîtrisée du réalisateur que pour le premier rôle qu'il offre à Robert Pattinson

Loin de l'univers adolescent de Twilight, il campe ici un golden boy obsessionnel dans une prestation dont les premiers échos par la presse sont très positifs. Le jeune acteur a déjà déchaîné l'hystérie lors d'un premier passage aux côtés de Kristen Stewart pour Sur la route dans lequel joue son ancienne partenaire. A son tour d'être le centre de l'attention pour son red carpet à lui...

Il a le droit à de sacrées partenaires pour cette montée des marches : bien évidemment, David Cronenberg sera présent, mais également  deux actrices de choc : la blonde Sarah Gadon, déjà à l'affiche de A Dangerous Method, et la brune Emily Hampshire, autre découverte de ce 65ème Festival de Cannes. Deux frenchies sont également à l'affiche de Cosmopolis, Juliette Binoche et Mathieu Amalric, grands habitués de la Croisette.

"Robert, I love you !!!"

C'est donc au tour de Kristen Stewart de venir assister au film de Robert Pattinson. Sous quelques gouttes de pluies et de bonnes bourrasques, l'actrice, dans une magnifique robe rouge, avance au bras de Tom Sturidge, un de ses co-acteurs de Sur la Route. La jeune fille salue Thierry Frémaux, décochant de timides sourires, radieuse dans sa tenue au décolleté impressionnant.

Il s'agit évidemment d'une montée des marches attendues et la foule se bouscule sur le red carpet malgré la petite tempête qui souffle sur le palais. Au milieu des parapluies, on aperçoit Bernard Henri Lévy, venu présenter son film en Séance Spéciale, et accompagné d'un homme cagoulé d'un drapeau syrien.

Le jury débarque sur la Croisette. Hiam Abbass et Alexander Payne confient leur plaisir de découvrir la compétition. "Plus que deux jours seulement, déjà !..." soupirent-ils.

Jean-Paul Gaultier, membre du jury et George Lucas se succèdent face aux photographes. 

Radieux 

Enfin, les limousines amènent l'équipe de Cosmopolis sur les marches. Hurlements, bien entendu, à l'arrivée de Robert Pattinson. Les jeunes filles s'époumonent derrière la barrière : "Robert", "I love you". Pendant que Juliette Binoche, également au casting de Cosmopolis, foule le tapis rouge, l'acteur se laisse prendre en photos et signe des autographes. "C'est d'abord le film de David (Cronenberg)", répond-il aux journalistes qui l'interrogent sur ce tournant dans sa carrière.

Robert Pattinson finit par rejoindre Juliette Binoche et le reste de l'équipe. La montée des marches commence... Face aux photographes, le réalisateur David Cronenberg, l'acteur Paul Giamatti, Paulo Branco (producteur), Don DeLillo (scénariste) les actrices Sarah Gadon (qui joue l'épouse de Robert Pattinson) et Emily Hampshire. On note l'absence de Mathieu Amalric qui était venu lundi présenter le film d'Alain Resnais.

Le visage le plus radieux sur la Croisette ? Celui de Robert Pattinson qui jubile pour son premier film en compétition. Il est temps de pénétrer dans le palais, sous une ovation pour le réalisateur canadien. 

Commenter cet article

  • bill_boquet : Pourquoi ne descendent-ils jamais les marches ?

    Le 26/05/2012 à 06h19

      Les dernières infos

      Interrogé lundi soir sur TF1 au lendemain de l'interview de Nicolas Sarkozy, son challenger Bruno Le Maire, candidat à la présidence de l'UMP qu'il "compte" bien remporter, a estimé que si l'ancien chef de l'Etat a cité Alain Juppé et François Fillon et l'a "oublié", c'est qu'"il n'avait que 40 minutes"...
      logAudience