En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Scandale autour du procureur de Bayonne

Edité par avec
le 20 décembre 2004 à 16h20
Temps de lecture
3min
fait divers vignette picto bleu (djs)

Crédits : INTERNE

À lire aussi
SociétéDominique Perben a saisi le Conseil supérieur de la magistrature d'une suspension temporaire du procureur de la République de Bayonne. Ce dernier est soupçonné d'avoir volé la carte bleue d'un autre magistrat pour s'offrir les services de prostituées.

Pierre Hontang, 47 ans, est le procureur de la République de Bayonne depuis juillet 2002. Il s'agit "d'un magistrat reconnu et compétent, à la réputation excellente, dont rien dans son dossier ne laissait présager une telle affaire". Une telle affaire ? Le procureur est soupçonné d'avoir volé la carte bleue d'un confrère allemand pour se payer les services de prostituées de luxe.

Selon le journal Le Parisien, qui révèle l'information, Pierre Hontang a utilisé en mai dernier la carte de crédit d'un homologue allemand pour payer "un lieu de plaisir" où "les femmes louent leurs charmes" alors qu'il participait en Allemagne à une conférence réunissant desprocureurs européens. Selon une source proche du dossier, la police allemande avait été alertée parce que le magistrat, "insatisfait des prestations" d'une employée de l'établissement de Basse-Saxe a "fait un scandale" auprès de son gérant, qui a alors découvert que la carte qu'il entendait utiliser n'était pas la sienne.

"Les conduites observées dans la vie privée..."

Le magistrat français avait été chargé précédemment par la Conférence des procureurs généraux d'Europe de rédiger un Code de déontologie. "Les principes directeurs de ce code ne concerneront pas les seuls comportements professionnels tant les conduites observées dans la vie privée ont une incidence sur l'image du ministère public", disait alors Pierre Hontang dans un discours cité par le journal.

La Chancellerie, qui n'a pas donné de précision sur le fond de l'affaire, précise qu'une information judiciaire a été ouverte, confiée à un juge d'instruction de Strasbourg. Saisi pour avis par le garde des Sceaux Dominique Perben, le CSM pourrait se réunir dès la première semaine de janvier pour se prononcer sur la demande de suspension temporaire, d'une durée de 6 mois. Par la suite, le Conseil pourra être amené à prononcer une sanction disciplinaire définitive.

Pierre Hontang était injoignable lundi matin et le tribunal de grande instance de Bayonne renvoyait les journalistes sur le ministère de la Justice.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience