En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Paris-2012 promet des JO "en toute sécurité"


le 11 mars 2005 à 16h41
Temps de lecture
3min
villepin_jo
À lire aussi
SociétéAprès l'écologie, la France a vanté l'aspect "sécurité" de la candidature de Paris à l'organisation des Jeux de 2012. Dominique de Villepin a promis la mobilisation, dans le cadre du projet parisien, de 41.000 policiers, 3.200 sapeurs-pompiers et 2.500 secouristes.

Un an après les attentats de Madrid, Dominique de Villepin a vivement insisté, devant la Commission d'évaluation du Comité International Olympique (CIO) sur "les atouts et l'expérience" de la France pour garantir la sécurité dans l'optique de la candidature de Paris à l'organisation des JO-2012. Assurant que "la sécurité est un enjeu clé pour les Jeux Olympiques", le gouvernement a voulu montrer que la France ne lésinerait pas sur les moyens. Et d'annoncer la mobilisation 24 heures sur 24 de 41.000 policiers, gendarmes et militaires, plus 3.200 sapeurs-pompiers et 2.500 secouristes.

Avec cet impressionnant déploiement de force, spectateurs, athlètes ou journalistes doivent pouvoir participer à la fête olympique "en toute sécurité", a assuré Dominique de Villepin devant la Commission d'évaluation. Un "commandement clairement défini" se veut être un autre atout du dossier sécurité de la France. C'est ainsi que la protection sera placée sous "l'autorité unique" du Préfet de Police pour les sites parisiens et des Préfets des départements pour les sites en Ile de France ou en Province.

Un système de gestion de crise qui a fait ses preuves

Ce système de gestion de crise a déjà été testé à plusieurs reprises avec succès. Il a été mis en place notamment lors des grands événements sportifs internationaux organisés dans l'hexagone (Mondial 1998) ou lors des célébrations de l'anniversaire du débarquement. "Ce système permet une réactivité immédiate et de cumuler les moyens. Il aide à la prise de décision", a expliqué Christian Prouteau, ancien responsable de la sécurité des jeux Olympiques d'hiver à Albertville (1992), interrogé sur Europe 1.

L'autorité unique est d'ailleurs plus simple que le système envisagé un moment au départ avec des zones opérationnelles sous l'autorité du Comité d'organisation et sous la supervision de l'Etat. Ce dernier ne voulait prendre la direction des opération qu'en cas de crise. Il pourrait s'agir à la fois de phénomènes naturels (tremblement de terre), catastrophes industrielles ou d'actions terroristes. Mais dans ce secteur, le ministre de l'Intérieur a insisté sur l'expérience reconnue de la France qui peut "s'appuyer sur l'expertise et la vigilance permanente de ses services". L'accueil des étrangers se pose enfin comme le dernier domaine où la France a voulu se montrer exemplaire. Pour faciliter l'accès aux athlètes comme à leur encadrement ou aux spectateurs du monde entier, le ministre de l'Intérieur a annoncé la création d'une "Carte de séjour olympique".

Raffarin : "les Jeux, nécessaires à notre pays"

Jean-Pierre Raffarin a proposé vendredi "un pacte olympique entre tous les Français" pour porter la candidature de Paris aux jeux Olympiques de 2012. "Ce n'est pas la candidature d'une ville mais de toutes les Françaises et de tous les Français", a déclaré le Premier ministre. "Nous pensons que les Jeux Olympiques sont nécessaires à notre pays pour son développement, pour le développement durable, pour son attractivité."

Photo d'ouverture : Dominique de Villepin s'exprimant devant les journalistes après avoir vanté l'expérience française en terme de sécurité devant le CIO - DR

Commenter cet article

      Nous suivre :
      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      James Rodriguez arrive au Real Madrid, les fans en furie

      logAudience