En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un verre inviolable pour contrer le GHB


le 24 octobre 2005 à 17h16
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] verre GHB

Crédits : AFP

À lire aussi
SociétéUn gobelet à alcool hermétiquement fermé une fois rempli, inventé par deux Niçois, pourrait devenir l'arme efficace de lutte contre le GHB, connu comme "drogue du viol" et fléau des discothèques depuis plusieurs années.

Un verre pour lutter contre la "drogue du viol". Deux Niçois ont inventé un gobelet à alcool hermétiquement fermé une fois rempli qui pourrait devenir l'arme efficace de lutte contre le GHB, connu comme "drogue du viol", fléau des discothèques depuis plusieurs années.

Dès janvier prochain, le "Billglass" sera disponible dans les boîtes de nuit italiennes, distribué par un fabricant d'alcool transalpin, affirment Stéphane Mathieu et Richard Bille, les deux concepteurs du projet, sans révéler le nom de leur premier client. Le gobelet en plastique coloré semi-rigide, à la forme oblongue d'un cône renversé, présente la particularité de se remplir par la base, laquelle une fois scellée au verre par le barman, rend le récipient inviolable. Au serveur ou au buveur, ensuite, de percer l'objet avec sa paille.

Drogue incolore

Ce système, selon ses concepteurs, laisse peu de chance de pouvoir subrepticement glisser dans une boisson du GHB. Cette drogue incolore, inodore qui, entraîne, ingérée à petite dose désinhibition et stimulation du désir sexuel. Surdosée ou mélangée à de l'alcool, elle peut provoquer des troubles respiratoires et le coma. Son usage s'est répandu depuis plusieurs années en discothèque et dans des soirées privées, accompagné de plusieurs cas de viols ou d'abus sexuels.

"L'usage de GHB en discothèque se produit généralement durant le court moment où la personne mal intentionnée va chercher un verre au bar pour l'offrir à sa future victime", analyse Stéphane Mathieu, designer de l'objet. "Certains établissements équipent leurs boissons d'un couvercle mais il reste très facile de le soulever. Pour introduire du GHB dans le Billglass, il faut, soit utiliser une seringue, soit que le porteur du verre place lui-même la paille et en vise parfaitement l'orifice, dans le noir et en quelques secondes. Autant dire que c'est peu probable".

Phénomène sous-estimé

Pour avoir observé des dizaines de fois les effets du GHB sur des clientes abusées, Richard Bille, responsable de sécurité dans des boîtes de nuit niçoises, estime que l'ampleur du phénomène est encore largement sous-estimée. "On ne parle que des cas extrêmes de viol, mais il y en a de très nombreux, tout aussi graves, où l'usage du GHB permet de 'jouer' avec une victime désinhibée qui ne conservera des événements qu'un sentiment de malaise sans réaliser ce qui s'est passé car cette drogue provoque des pertes de mémoire", constate-t-il n'hésitant pas à affirmer que des abus impliquant du GHB "se déroulent tous les jours, dans toutes les boîtes de nuit".

Disponible en contenance de 11 ou 25 cl, le Billglass, produit par le groupe de fabrication plastique RPC, ne revient pas plus cher qu'un verre classique, assurent ses concepteurs qui ont remporté le premier prix du concours international de design de plasturgie Dipa 2005, organisé par l'institut supérieur de plasturgie d'Alençon. Tous deux tiennent déjà prêtes les affiches d'une campagne locale d'information sur les dangers du GHB qu'ils comptent bien financer avec les royalties de leur invention. (D'après AFP)

(PHOTO AFP/VALERY HACHE)

Commenter cet article

  • Séverine : Je veux bien mais comment on fait pour se resservir après utilisation du verre. Car si j'ai bien compris il se jette après utilisation. Vous allez voir que les Ecolo ne vont pas être totalement d'accord avec cette idée

    Le 25/10/2005 à 13h21
  • Thierry : Excellente idée. Ce système est il valable pour ceux qui commandent une bouteille et donc se servent seuls et plusieurs fois ????

    Le 25/10/2005 à 11h16
  • ALICE : BEAUCOUP NE VONT SUREMENT PLUS BOIRE D ALCOOL. C EST UNE BONNE IDEE.

    Le 24/10/2005 à 19h43
  • Sebastien : Encore plus simple : la canette de Coca!

    Le 24/10/2005 à 19h30
  • Dorothee : TRES BONNE IDEE pour aider les femmes ... mais quand reste t-il de ceux qui mettent cette drogue dans les verres??

    Le 24/10/2005 à 19h07
      Nous suivre :
      Comic Con de San Diego : les geeks sont dans la place

      Comic Con de San Diego : les geeks sont dans la place

      logAudience