En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Nouvelle-Calédonie : le feu reprend le dessus


le 03 janvier 2006 à 08h14
Temps de lecture
3min
Incendies Nouvelle-calédonie Nouéma
À lire aussi
SociétéLa situation des incendies en Nouvelle-Calédonie s'est à nouveau dégradée lundi avec une reprise des foyers prés de Nouméa et une multiplication des feux dans l'intérieur. Le vent et la chaleur compliquent la tâche des pompiers.

La Nouvelle-Calédonie est toujours en prise aux incendies mardi matin. Point positif : au Mont-Dore, dans la banlieue de Nouméa, le feu de la Montagne des sources, proche d'une réserve naturelle intégrale, était maitrisé lundi soir et faisait l'objet d'interventions réguliéres pour lutter contre les feux résiduels. Une reprise a en revanche été observée à la Rivière Blanche, également zone de réserve. 

Sur la commune de Dumbéa dans la périphérie de Nouméa, plusieurs incendies, dont certains ont menacé des habitations lundi soir à la pointe à la Dorade et au lieu-dit du Pic aux Chévres, ont repris. La situation était maitrisée mardi matin et les foyers étaient sous surveillance. Plus de 4500 hectares sont partis en fumée dans ces zones proches de Nouméa, provoquant une véritable catastrophe écologique. Les habitants de Nouméa pouvaient appercevoir lundi soir d'épais panaches de fumées dans le ciel tandis qu'une forte odeur de broussailles brûlée planait sur la ville.

Mobilisation

Dans l'intérieur de la Grande Terre, la situation restait préoccupante. A Thio, sur la côte est, un feu éteint lundi, a repris et progresse à nouveau vers les hauteurs. A Bourail, où 700 hectares de pâturages ont été détruits au lieu-dit de Boghen menaçant plusieurs habitations d'éleveurs, l'incendie était maitrisé mais faisait l'objet d'une étroite surveillance. Des incendies se sont également déclarés ou ont repris sur les communes de Voh, Koné et Canala. 

Les deux hélicoptéres bombardiers d'eau affrêtés d'Australie, d'une capacité de 3000 litres, ainsi que trois hélicoptéres militaires et un civil sont  mobilisés sur ces interventions.   Envoyée par Paris, une unité d'instruction et d'intervention de la sécurité civile (UIISC), composée de 76 pompiers et de 6 personnels d'encadrement, est également à pied d'oeuvre depuis dimanche, au côté des pompiers calédoniens. Ils ont apporté 3,5 tonnes de matériels.

D'après AFP

(Image LCI)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      L'Hérault sous les eaux filmé depuis un hélicoptère

      L'Hérault sous les eaux filmé depuis un hélicoptère

      logAudience