En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La Nouvelle-Calédonie n'en a pas fini avec les incendies


le 02 janvier 2006 à 07h29
Temps de lecture
3min
incendies Nouvelle-Calédonie

incendies Nouvelle-Calédonie /

A lire aussi
SociétéSi les feux aux environs de Nouméa étaient sous contrôle lundi matin, de nombreuses autres foyers menaçaient de s'étendre au nord et sur la côte est de l'île. Des renforts en hommes et en matériel sont arrivés dimanche.

Lundi, les pompiers de Nouvelle-Calédonie étaient parvenus à maîtriser les incendies sur les communes du Mont-Dore et Dumbéa, dans la périphérie de Nouméa, mais plusieurs incendies dans l'arrière-pays, notamment à Bourail, étaient toujours en cours. Dimanche, 76 pompiers d'une unité de la sécurité civile sont arrivés à Nouméa avec 3,5 tonnes de matériel tandis que le second hélicoptère bombardier d'eau, affrété d'Australie et d'une capacité de 3000 litres, a commencé ses rotations.

L'incendie de Bourail, à 170 kilomètres au nord de Nouméa, a déjà dévasté plus de 1000 hectares. Plus au nord, à Voh, un feu, qui a détruit 500 hectares dimanche, demeurait sous surveillance. Sur la côte est de la Grande terre, un foyer progresse lentement sur le territoire du village de Thio et de nombreux départs de feu ont été constatés à Touho. Des enquêtes de gendarmerie sont en cours pour déterminer l'origine de ces incendies.

Aides bénévoles

Les incendies aux environs de Nouméa, qui ont touché des zones forestières et montagneuses extrêmement sensibles, ont ravagé 4500 hectares depuis le 23 décembre et ont été qualifiés de "véritable catastrophe écologique" par les associations de défense de l'environnement. Plusieurs centaines de bénévoles, à l'appel du WWF, se sont mobilisés pour aider les pompiers locaux avant l'arrivée de renforts. Lundi, il restait de nombreuses fumerolles, menaçant de se raviver avec le vent et la chaleur. Les incendies de forêt sont un fléau en Nouvelle-Calédonie où chaque été plusieurs dizaines de milliers d'hectares partent en fumée alors que l'île abrite une biodiversité unique au monde.

Constat accablant

Bien que grand comme deux fois la Corse, l'archipel dispose proportionnellement de dix fois moins de moyens pour combattre les incendies de forêt. Seule une quinzaine des 33 communes possède un centre de secours, soit environ 300 pompiers. L'été dernier, les soldats du feu de l'archipel étaient montés au créneau pour dénoncer l'insuffisance des moyens disponibles, ce qui avait conduit à l'envoi d'une mission d'expertise. Dans son rapport, cette dernière avait dressé un constat accablant.

Depuis, plusieurs actions ont été lancées telles que la mise en place fin novembre d'une cellule de coordination avancée de sécurité civile. Ces derniers étaient cependant repartis pour les fêtes au moment du déclenchement des incendies du 23 décembre. La mobilisation de moyens aériens d'envergure, les renforts de moyens terrestres et la mise en oeuvre d'un réseau radio couvrant tout le territoire font toujours défaut.

Photo d'ouverture : vue aérienne des incendies sur la commune du Mont-Dore, samedi - DR

D'après AFP

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Lecture, sport et repos... Les vacances de Noël de Ségolène Royal

      Lecture, sport et repos... Les vacances de Noël de Ségolène Royal

      logAudience