En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Plus d'espoir de retrouver vivants les 5 naufragés


le 05 janvier 2006 à 11h13
Temps de lecture
3min
carte naufrage cherbourg 5 janvier
A lire aussi
SociétéLes recherches ont repris ce matin pour retrouver les corps des cinq marins disparus dans le naufrage de leur chalutier au nord-ouest de la Hague. Seul un marin a pu être sauvé jeudi. Leur bateau pourrait avoir été victime d'une collision.

Les recherches pour retrouver les corps des cinq marins disparus jeudi matin après le naufrage de leur chalutier au nord-ouest du cap de la Hague ont repris vendredi. Elles avaient été suspendues pour la nuit. "Plus le temps passe, plus les chances de retrouver les personnes disparues en mer s'amenuisent", indiqué toutefois jeudi soir Yann Bizien, officier de communication à la préfecture maritime. Le temps de survie dans une eau à 11° est estimé à entre deux et six heures en fonction des capacités de résistance de la personnes, a souligné Mr Bizien. Le chalutier Klein Familie a sombré dans la matinée au nord-ouest du cap de la Hague. Seul un jeune marin d'une vingtaine d'années a pu être sauvé.

Le navire est un chalutier de près de 15 mètres de long, immatriculé à Cherbourg, a indiqué le Comité régional des pêches maritimes de Basse-Normandie. C'est un navire de commerce qui se trouvait dans la zone qui a aperçu une fusée rouge de détresse dans le ciel et a prévenu le Cross Jobourg, près de Cherbourg, jeudi en milieu de matinée. Le navire a recueilli le rescapé du chalutier qui se trouvait seul dans un radeau de survie. Celui-ci a ensuite été hélitreuillé, selon la même source.

Hypthèse d'une collision : un batiment maltais soupçonné

Un navire maltais, soupçonné d'être à l'origine du naufrage du chalutier, était retenu à quai vendredi au port de Dunkerque (Nord). "Des inspecteurs de sécurité et des gendarmes sont à bord pour les besoins de l'enquête", ont indiqué les Affaires maritimes de Dunkerque. En effet, de nombreux débris ont été retrouvés dans la zone où le chalutier français à fait naufrage laissant penser à une collision avec un autre navire. Selon les Affaires maritimes et la gendarmerie maritime, le navire, un chimiquier sous pavillon maltais, s'appelle Sichem Pandora. "Une douzaine de bateaux suspects sont en examen dans les ports français. Parmi eux, se trouve un bateau qui a été dérouté sur Dunkerque et qui semble particulièrement suspect : il serait sous pavillon maltais", a confirmé le ministre des Transports Dominique Perben, ajoutant : "Il est clair qu'il y a eu collision".

De plus, le témoignage du seul marin rescapé après le naufrage confirme l'hypothèse de la collison a déclaré le procureur de Cherbourg. Le jeune homme dormait au moment de l'accident :  "Il ne se souvient pas véritablement des faits. Il évoque un énorme trou noir", a rapporté le magistrat.  Le procureur a ouvert une information judiciaire pour "homicide involontaire, délit de fuite et non assistance à personnes en danger".

Le naufrage s'est produit "dans la voie montante du dispositif de séparation du trafic des Casquets", le rail de navigation séparant les navires remontant de ceux qui descendent la Manche, a indiqué la préfecture maritime. Deux enquêtes ont été ouvertes, l'une par le parquet de Cherbourg, l'autre par le Bureau Enquêtes-Accidents Mer (BEA),  pour connaître les causes exactes du naufrage.

Ce dernier survient après plusieurs naufrages de bateaux de pêche ces dernières années, comme le Bugaled Breizh, dont le naufrage avait fait cinq morts en janvier 2004 au large des côtes britanniques. Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Dominique Bussereau a indiqué  "souhaiter qu'une explication soit trouvée très rapidement à ce (nouveau) drame". Il doit se rendre ce vendredi à Cherbourg "pour rencontrer les familles et la communauté des pêcheurs" touchés par l'accident.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Extrait SEPT à HUIT : Christian Clavier pleutre, lâche et égoïste ?

      Extrait SEPT à HUIT : Christian Clavier pleutre, lâche et égoïste ?

      logAudience