En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ségolène Royal se glisse en tête

Edité par
le 05 janvier 2006 à 15h25
Temps de lecture
3min
Ségolène Royal
À lire aussi
SociétéSelon le baromètre TNS-Sofres/Figaro Magazine de janvier, la présidente de Poitou-Charentes devient la personnalité politique d'avenir préférée des Français. Elle devance Nicolas Sarkozy tandis que la popularité de Jacques Chirac retrouve son plus bas niveau depuis six mois.

L'année 2006 commence plutôt bien pour la compagne de François Hollande. Révélée à l'automne, sa percée dans les sondages d'opinion se poursuit et s'amplifie de semaine en semaine. Selon le dernier baromètre TNS-Sofres/Figaro Magazine, elle se hisse désormais en tête des personnalités d'avenir et ravit la place à Nicolas Sarkozy avec un gain de 5 points à 49%.

Suivent à gauche Bernard Kouchner, Jack Lang et Bertrand Delanoë. Alors que la course aux prétendants PS pour 2007 est bel et bien lancée, il faut noter la chute continuelle de Laurent Fabius (- 3 points à 21%).

A droite, Nicolas Sarkozy perd de l'altitude (45%, - 9 points). En réalité, le président de l'UMP retrouve quasiment sa cote du mois de novembre après un gain spectaculaire dans le dernier baromètre suite à l'approbation par les Français de sa gestion des violences en banlieues. Son Premier ministre et rival Dominique de Villepin le coiffe d'un petit point à 46%. Un ancien Premier ministre voit lui aussi sa cote monter doucement : Alain Juppé gagne en effet 3 points (20%).

Autre enseignement du dernier baromètre TNS-Sofres, la confirmation du découplage des cotes d'opinion au sein du couple exécutif. Jusqu'ici, sous la Vème République, le Premier ministre " prenait les coups " et assurait au chef de l'Etat un matelas de popularité. Avec Dominique de Villepin, cette époque est révolue. Il agit et gouverne tel un locataire de l'Elysée et relaie Jacques Chirac en allié dans sa guerre de position contre Nicolas Sarkozy. De ce fait, il gagne 3 points dans l'opinion à 53%. Pour le président, l'année 2006 débute sur une nouvelle chute de 5 points, ce qui le place à son plus bas niveau depuis l'été.

Sondage effectué les 20 et 21 décembre 2005 auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes, interrogées en face à face à leur domicile, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas). 


Photo :  (Frank Fife, AFP)

Commenter cet article

  • Pierre : J'adore ce terme "Gauche Caviar" car il montre bien qu'on peut avoir de l'argent et oeuvrer pour les autres. Quelle leçon pour la droite égoiste et affairiste ! Mme Royal, on est tous avec vous. Merci de me publier

    Le 06/01/2006 à 10h18
  • Regis : Avec encore une fois les socialistes au pouvoir en france, la dette ne peut qu'augmenter... pauvre france....

    Le 06/01/2006 à 10h07
  • Elisa : D'un côté SARKO pour remettre de l'ordre de l'autre qui ? une femme de gauche (parité) il faut bien pour pouvoir faire face à une pointure!!!

    Le 06/01/2006 à 09h56
  • Tiensdonc : L'avantage du sondage, c'est qu'il permet aux journalistes de créer de l'info de toutes pièces quand ils manquent de matière. Je pense que l'opinion est suffisament volatile pour ne plus accorder aucun crédit aux sondeurs (rappelons nous du 21 avril que personne n'avait prévu)

    Le 06/01/2006 à 09h46
  • Nico : Oui c'est vrai: elle "déteste la pauvreté", elle "hait la violence"... La gauche caviar et démago dans toute sa splendeur. On a vraiment besoin de S. Royal pour remettre la France au travail, c'est sûr!!! Elle a tellement RIEN fait (à part piailler, critiquer et se pavaner devant les caméras) que je me demande même si elle aurait les compétences pour être directrice de maternelle...

    Le 06/01/2006 à 09h41
      Nous suivre :
      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      Ce pompier a monté 700 marches en 5 minutes et 15 secondes

      logAudience