En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Frêche suspendu des instances nationales du PS


le 28 février 2006 à 18h07
Temps de lecture
3min
Georges Frêche
À lire aussi
SociétéFrançois Hollande a annoncé mardi, devant le Bureau national du PS, la suspension de l'exécutif du président de la région Languedoc-Roussillon. Depuis plusieurs jours, des voix au sein du parti réclamaient des sanctions après ses propos sur des harkis qualifiés de "sous-hommes".

La direction du PS était soumise à des pressions internes et externes de plus en plus fortes : elle a finalement décidé de sanctionner mardi George Frêche lors de son bureau national. François Hollande a annoncé la suspension des instances nationales du président de la région Languedoc-Roussillon.  "L'émotion est grande au Parti socialiste et en dehors du Parti socialiste", a déclaré François Hollande dans une déclaration lue par le maire de Dijon François Rebsamen. "Je ne tolérerai aucune polémique entre nous", a déclaré le premier secrétaire pour justifier la saisine de la commission des conflits.

Le 11 février, Georges Frêche avait traité de "sous-hommes" des harkis qui s'étaient rendus à une manifestation organisée par l'UMP pour défendre le "rôle positif" de la colonisation française.

Depuis, loin de s'apaiser, la polémique ne cessait d'enfler, mettant à mal les socialistes. A tel point que certains, au premier rang desquels Laurent Fabius, Arnaud Montebourg ou Manuel Valls avaient dit haut et fort que la condamnation des propos de M. Frêche par le bureau national ne suffisait pas. "Je demande" à la direction du PS "de le convoquer à Paris et de saisir les instances qui sont chargées de prendre des décisions vis-à-vis de ceux qui tiennent des propos indamissibles", avait clamé M. Valls mercredi, tandis que Paul Quilès, proche de M. Fabius, réclamait la même chose. Arnaud Montebourg avait estimé quant à lui que l'exclusion du président de région était "posée". Pour sa part, Henri Emmanuelli, qui s'est allié au NPS de Vincent Peillon, avait suggéré jeudi "une mise en congé" ou une "démission" de Georges Frêche de ses fonctions. François Hollande a opté pour une suspension des instances nationales.

Frêche : "Je ne suis pas suspendu du tout !"

Georges Frêche a considéré mardi soir qu'il n'était pas suspendu des instances nationales du PS. "Je ne suis pas suspendu du tout. Je n'irai pas au bureau national jusqu'à la décision de la commission des conflits. Interprétez-le comme vous voulez", a-t-il lancé lors d'une conférence de presse. "La commission des conflits, ne croyez pas que j'en aie peur, j'y suis déjà passé sept ou huit fois", a-t-il ajouté.

Commenter cet article

  • Mimi : Cette personne n'en est pas à son premier écart de language.Par ailleurs, le fait qu'il s'adresse en public, à une ou plusieurs personnes, harkis ou pas, il a utilisé envers un homme un terme dont on pouvait penser qu'il n'avait plus court depuis 1945. On doit lui retirer l'ensemble de ses droits civiques point barre. Mais peut être qu'en haut lieu, on ose pas le faire car cela risque de faire jurisprudence.

    Le 01/03/2006 à 11h27
  • Feawing : Encore une occasion où l'on reproche du racisme qui n'en était pas. Avez vous écouté ou lu un retrascription intégrale de ce dérapage verbal? Frêche n'a pas insulté les Harki, il en a insulté un, en lui reprochant (en gros) d'être un traître à son identité de harki. Il n'était pas anti harki: tout le contraire en fait! Mais pourquoi les journalistes s'entêtent-ils à faire monter la sauce 'racisme' à chaque occasion?

    Le 01/03/2006 à 10h13
  • Elroy : Il me semble que la droite aussi devrait faire le menage dans ses rangs. les divers propos négationniste sur la decolonisation, sur les homos, sans parler des dérapages purement populiste de sarko. l'idée de méta-partis politique est mauvaise car elle donne trop de légitimité au extreme non représentatif faites de vrai partis

    Le 01/03/2006 à 09h57
  • Franck : Nous avons un beau spectacle sous les yeux celui de l'arroseur arrosé!!! Trés joli spectacle, a Gauche on va devoir a réflechir avant de l'ouvrir pour critiquer quoi que ce soit!!!

    Le 01/03/2006 à 09h44
  • Aurelia : Marrant de voir les associations de Gauche ne faire aucun commentaire, ou ne déposer aucune plainte alors que les propos sont bien pire que ceux de Le Pen!!! La Justice doit etre le même pour tous, y compris pour M Freche, mais il est vrai que le système UMPS favorise ses élites!!! Pauvre France

    Le 01/03/2006 à 09h29
      Nous suivre :
      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      logAudience