En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Il a drogué ses adversaires de tennis, sa fille témoigne


le 03 mars 2006 à 10h52
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Christophe Fauviau

Crédits : AFP/MICHEL GANGUE

À lire aussi
SociétéLa fille de Christophe Fauviau jugé par la cour d'assises des Landes pour avoir drogué les adversaires de tennis de ses enfants, indique dans une interview publiée vendredi par "Aujourd'hui en France" qu'elle n'avait à l'époque pas "besoin de son père pour gagner"

 "Je n'étais pas au courant. Sur les courts, j'étais seule, je n'avais pas besoin de lui pour gagner", confie Valentine Fauviau, 15 ans, au journal Le Parisien . "On me demande souvent si je me suis aperçue des troubles qu'ont eus certaines de mes adversaire. Comment aurais-je pu imaginer que mon père pouvait en être responsable? Vous savez au tennis, des défaillances, des insolations, ça arrive souvent...", ajoute la jeune fille, très bien classée et qui, selon le journal, "a abandonné l'école pour se consacrer exclusivement au tennis".

L'adolescente affirme par ailleurs qu'au "tout début", après la révélation de l'affaire, elle en voulait à son père. "Pas par rapport à moi et mon avenir, mais surtout à cause des conséquences pour notre famille pour celle d'Alexandre Lagardère", l'un des adversaires du frère de Valentine que son père est accusé d'avoir drogué au Temesta avant un match et qui est mort quelques heures après dans un accident de voiture.

"C'est aussi grâce à lui si j'en suis là, si j'ai ce niveau"

Mais, ajoute-t-elle, "mon père n'a jamais voulu faire de mal. La mort d'Alexandre, c'est ce qui l'a détruit le plus. Il y a plein de parents qui poussent leurs enfants, qui se rendent fous pour le tennis". "Je n'ai pas besoin de l'aide de mon père, je n'en ai jamais eu besoin pour battre mes adversaires. Mais c'est aussi grâce à lui si j'en suis là, si j'ai ce niveau. Aujourd'hui j'ai besoin de lui comme papa, il le comprend et je sais qu'il est fier de moi", a-t-elle ajouté. Christophe Fauviau, 45 ans, est jugé à Mont-de-Marsan depuis mercredi et jusqu'au 10 mars, pour avoir introduit du Temesta, un puissant anxiolytique ayant des effets somnifères, dans les bouteilles d'eau des adversaires de tennis de ses enfants, Maxime et Valentine.

Christophe Fauviau. Image LCI.

Commenter cet article

  • Pacal : Bonjour J'espère au moins que cette personne par rapport à la Fédération rendra des compte même si elle est une victime indirecte de la connerie énorme de son père. Combien de match a t elle gagnée avec des adversaires drogués par son père. Trop facile d'avoir un bon niveau maintenant. On devrait lui enlever tous les points gagnés contre ces pauvres adversaires drogués et son niveau sera peut être certainement moindre!!! Une suite logique quoi!!! Et a elle de prouver par la suite qu'elle a le niveau de maintenant!!! J'envois un mail à la FFT!

    Le 03/03/2006 à 11h35
      Nous suivre :
      Des plaques en hommage à Voltaire truffées de fautes

      Des plaques en hommage à Voltaire truffées de fautes

      logAudience