ARCHIVES

Clearstream : Gergorin de retour de Londres mardi


le 21 mai 2006 à 11h05
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Clearstream Jean-Louis Gergorin

10 mai 2006 : mis en cause par plusieurs médias dans l'affaire Clearstream, Jean-Louis Gergorin demande à être déchargé de ses fonctions au sein d'EADS pour "se consacrer à sa défense". /

À lire aussi
SociétéJean-Louis Gergorin a quitté la France "pour fuir la pression" mais il assure se tenir à la disposition de la justice. Son avocat a déclaré sur LCI que son client n'était pas en fuite et qu'il "soufflait un peu" dans la capitale britannique. Me Iweins a précisé qu'il serait de retour à Paris "dans la semaine". Mardi, selon LCI.

Jean-Louis Gergorin, mis en cause dans l'affaire Clearstream, a quitté la France, direction Londres. "J'ai fui la pression et les paparazzi. Je ne suis pas en fuite, je me tiens à la disposition de la justice en qui j'ai entièrement confiance", a-t-il déclaré au quotidien L'Est Républicain par téléphone. "Mais que les magistrats se rassurent, j'ai encore beaucoup de réserves pour eux", a-t-il précisé. Interrogé sur LCI, son avocat a déclaré que son client n'était pas en fuite et qu'il "soufflait un peu" dans la capitale britannique, où il a assisté vendredi à un colloque sur l'intelligence économique. Me Paul-Albert Iweins a précisé qu'il serait de retour à Paris "dans la semaine" - mardi, selon LCI.

A propos de l'informaticien Imad Lahoud, il explique: "j'ai été encouragé à (lui) venir en aide à sa sortie de prison. Je l'ai fait engager comme consultant à EADS. J'ai l'intention d'expliquer aux juges quelles sont les autorités qui m'ont encouragées à aider M. Lahoud et dans quelles circonstances". Concernant les listings de Clearstream, il affirme n'en avoir jamais parlé avec Lahoud. "J'en ai parlé uniquement avec ma source que je n'identifierai pas, sauf si elle change d'avis et m'y autorise", a-t-il ajouté.

"Tout étouffer"

L'ancien diplomate estime encore que le Premier ministre a "au départ  vraiment cru que l'on était en présence d'un réseau". "Mais quand on a su que j'avais  demandé à rencontrer le juge Van Ruymbeke, il y a eu un consensus dans la classe politique et dans le monde du renseignement pour tout étouffer", affirme-t-il, regrettant que Dominique de  Villepin ait "pris autant de coups dans cette affaire".

"Confidentiel Défense"

Interrogé sur le fait qu'il n'ait pas été entendu à ce jour, il indique : "les juges Henri Pons et Jean-Marie D'Huy ont rapidement compris que c'était une affaire très complexe où je jouais un peu un rôle d'initiateur. Ils ont commencé  par explorer toutes les branches de cette affaire avant de remonter au noeud.  Par ailleurs, je pense que les juges ont des problèmes de procédure avec les  carnets du général Rondot, car ces documents sont classifiés confidentiel  défense".

L'ex vice-président de EADS a notamment avoué dans des confessions médiatiques être l'auteur d'envois anonymes parvenus en mai et juin 2004 au juge d'instruction Renaud van  Ruymbeke, dans lesquels apparaissent les noms d'hommes politiques, dont celui de  Nicolas Sarkozy. "Dorénavant, je réserverai mes déclarations à la justice",  a-t-il assuré.

D'après AFP

(Image d'archive LCI/TF1 : Jean-Louis Gergorin)

Commenter cet article

  • Raphael : Mais vous ne vous rendez donc pas compte messieurs des medias que tout le monde s’en fiche de cette affaire, ça fait des semaines qu’on nous bassine avec cette histoire qui tourne au ridicule, ça tourne presque au reality-show. Stop s’il vous plait, on commence à en avoir marre, informez nous plutôt de la vraie actualité. Merci.

    Le 21/05/2006 à 21h25
  • Sébastien : A part le microcosme parisien, qui s'intéresse réellement à cette affaire ??? Pas grand monde, j'en suis convaincu ! Alors, chers médias, svp, arrêtez de mettre en une cette affaire dont tout le monde se fout et dirigez plutôt vos titres sur de la vraie actu.

    Le 21/05/2006 à 20h37
  • Noun : Ras le bol de toute cette affaire!!! Chaque fois qu'une élection présidentielle approche c'est toujours la même chose. Les règlements de compte pleuvent et comme par hasard, on découvre des affaires plus ou moins scrupuleuses........

    Le 21/05/2006 à 15h06
  • Antoine : Et pendant ce temps là, la Chine et l'Inde ont une croissance de près de 10%, l'Allemagne redresse la tête et voit ses exportations exploser, le business est toujours aussi florissant à Londres... Restons empétrés dans nos archaïsmes, le monde s'en fiche, il avance !

    Le 21/05/2006 à 12h09
  • Apchit : Arrêtez avec Clearstream c’est de la poudre aux yeux pour amuser le peuple. Les gouvernements se succèdent et les affaires sont toujours là. L’affaire des diamants de Mr. Giscard, L’affaire du Rainbow Warrior, L’affaire de sang contaminé, L’affaires des écoutes de l’Elysée, L’affaire des ventes d’armes, L’affaires de la MNEF, L’affaire des emplois fictifs, L’affaire de frégates, L’affaires des dossiers qui disparaissent durant 3 jours et réapparaissent comme par miracle, L’affaire du Crédit Lyonnais, L’affaire X, L’affaire Y, ETC. ETC. ETC. Arrêtez de nous amuser de toute façon les politiques s’en sortirons blanchis et les Français oublierons jusqu'à la prochaine où ils crieront au scandale. Une chose est sur s’il y a facture à payer elle sera pour nous. Comme dit Mr Sardou « Que vous soyez puissant ou misérable, la justice sera blanche ou noire. » Merci de me publier pour une fois. (La censure serait elle de mise sur TF1 ???).

    Le 21/05/2006 à 11h46
      Nous suivre :

      Didier François à ses collègues d'Europe 1 : "ce n'est pas mon meilleur reportage"

      logAudience