En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le général Rondot reçoit la visite de la police

Edité par
le 20 mai 2006 à 20h49
Temps de lecture
3min
TF1/LCI : le général Philippe Rondot. Photo publiée en Une du JDD

Le général Philippe Rondot. Photo publiée en Une du JDD /

A lire aussi
SociétéContrairement à ce que craignait son avocat, le protagoniste-clef de l'affaire Clearstream n'a pas été amené de force samedi soir devant les juges. Des policiers se sont bel et bien rendus vers 20 heures à son domicile mais seulement pour se faire remettre les codes d'accès de l'immeuble.

Contrairement à ce que craignait son avocat, le général Philippe Rondot n'a pas été emmené de force samedi soir devant les juges. Des policiers se sont bel et bien rendus vers 20 heures au domicile de ce protagoniste-clef de l'affaire Clearstream mais seulement pour se faire remettre les codes d'accès de l'immeuble et pour y faire "des repérages", selon maître Eric Morail. Ce dernier avait auparavant déclaré que son client avait été emmené de force au pôle financier du Palais de justice de Paris.

L'avocat du général Philippe Rondot avait déclaré vendredi à LCI.fr que son client, témoin capital de l'affaire Clearstream, attendait sereinement que les juges viennent le chercher. Maître Eric Morain précisait alors que son client ne résisterait pas. Le parquet avait requis jeudi soir l'usage de la force publique conformément à la demande des juges Jean-Marie d'Huy et Henri Pons.

Témoin incontournable

Le spécialiste du renseignement qui avait refusé de se rendre de lui-même jeudi à la convocation des magistrats pourrait être emmené devant eux lundi. Le général Rondot devait être entendu comme témoin. Un témoin incontournable. C'est avec lui que l'affaire des listings truqués de Clearstream a renforcé sa dimension "politique", touchant le Premier ministre Dominique de Villepin, le président Jacques Chirac et le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

Le militaire a en effet indiqué aux juges, lors d'une audition le 28 mars, qu'il avait été chargé par Dominique de Villepin et sur instruction du président de la République d'enquêter sur des comptes présumés, notamment de Nicolas Sarkozy, en janvier 2004. Son avocat a précisé à Reuters que le général refuserait de répondre aux questions des magistrats, comme le droit l'y autorise.

Gergorin a quitté la France

Jean-Louis Gergorin, mis en cause dans l'affaire Clearstream, a quitté la France. "J'ai fui la pression et les paparazzi. Je ne suis pas en fuite, je me tiens  à la disposition de la justice en qui j'ai entièrement confiance" at-il déclaré au quotidien L'Est Républicain. "Que les magistrats se rassurent, j'ai encore beaucoup de réserves pour eux" a-t-il précisé.

(Photo reprise sur la Une de l'edition du JDD dans lequel s'est exprimé le Général Rondot)

Commenter cet article

  • Paul : C'est étonnant!!!

    Le 21/05/2006 à 19h22
  • Nono : Y'en a plus que marre de tous ces guignols qui se goinfrent de petits fours et de coktails dans les salons Lounge de la République, pendant que le peuple est lui de plus en plus ponctionné par ces vampires étatistes... Pour quels résultats en plus? Un pays qui dégringole, année après anné e, qui déprime, ou les Forces Vives(les vrais pas les syndicalistes) quittent le navire pour aller s'intaller vers des cieux plus propice à la réussite et au bonheur...

    Le 21/05/2006 à 16h15
  • Pierre marie vallez : Ce sera surement le seul comdamné dans cette histoire!!! - il n'est pas loin le temps où l'on arrêtera les gens qui crient dans les rues quant ils se font agresser, ces braves gens se feront arrêter pour tapage nocturne!!!!!!!!!!

    Le 21/05/2006 à 11h52
  • Antoine : Démission immédiate de Chirac, dissolution de l'Assemblée nationale et élections anticipées : Il est plus que temps d'en finir avec cette république bananière ! ...En faisant le souhait que le choix proposé soit clair, entre une politique libérale éclairé, soucieuse de justice et de liberté, et la vraie gauche stalinienne favorable à la toute puissance des petits fonctionnaires serviles et à l'adhésion obligatoire de tous les salariés au syndicat du parti !

    Le 21/05/2006 à 10h11
  • Andrée : On se croirait dans un mauvais james bond

    Le 21/05/2006 à 09h36
      Nous suivre :
      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      logAudience